Ne vous fiez pas à la pochette, où elle a l'air d'une petite fille inoffensive. La poétesse (lauréate du prestigieux prix Ted Hughes), auteure (théâtre, littérature) et slameuse de South London porte bien son nom de famille tempétueux.

Publié le 25 mai 2014
ÉMILIE CÔTÉ LA PRESSE

Kate Tempest s'enflamme avec une grande force de caractère derrière un micro. Non seulement la jeune femme de 27 ans a un don pour raconter des histoires, mais ses récits frappent aussi l'auditeur avec aplomb grâce à des rythmes électro-rap lourds et ensorcelants.

Les pièces Marshall Law, Lonely Daze et The Beigeness donnent envie de se défouler. L'album, ponctué de slams, raconte l'histoire de Becky, une « masseuse » prise dans un triangle amoureux. Pas étonnant que le réalisateur Dan « Mr Dan » Carey (Bat for Lashes, Franz Ferdinand) ait voulu apporter sa touche à ce projet unique. On a ici affaire à une découverte majeure.

À écouter: The Beigeness

ÉLECTRO - RAP

Kate Tempest

Everybody Down

Big Dada

****