Ce nouvel album du quatuor canadien laisse mi-figue, mi-raisin. Côté textes, Wild Life renvoie aux facettes «sauvages» de l'existence, à cette «jungle» où chacun lutte pour survivre.

Publié le 17 nov. 2013
VALÉRIE LESSARD LE DROIT

Ici en tentant d'éviter les mauvais coups ou en s'isolant (Headphones, à laquelle de nombreux ados s'identifieront), là en rêvant, inévitablement, d'amour. Cette galette nous déçoit surtout sur le plan musical. La pop de Hedley se fait générique, en se mâtinant d'irritantes boucles électro évoquant les jeux vidéo (Crazy For You, I'll Be With You) et de mélodies qu'on a la curieuse impression d'avoir déjà entendues... quelques pistes plus tôt (la rythmique d'Anything trouve écho à deux ou trois reprises). Mexico s'avère la seule piste où le côté plus edgy (et intéressant) de la formation ressort vraiment. Cela dit, quand Jacob Hoggard s'installe au piano, les résultats s'avèrent plus probants, de l'entraînante Heaven In Our Headlights aux efficaces ballades, dont la pièce titre.

À écouter: Mexico

POP ROCK

Hedley

Wild Life

Universal

**1/2