C'est une bonne cause qui a motivé Alain Souchon à produire cet album, celle des enfants atteints du cancer. S'il refuse de qualifier le projet de «véritable disque», ça ne l'empêche pas d'être digne d'intérêt.

Mis à jour le 2 janv. 2012
Geneviève Bouchard LA PRESSE

Souchon présente ici une escapade dans le monde de l'enfance. Pas des comptines ou des «chansons d'enfants» quoiqu'on imagine bien les tout-petits se laisser séduire par cette proposition acoustique, mais des textes et des airs qui touchent à la jeunesse. Ceux que sa mère lui chantait, qu'il a repris pour ses propres enfants ou qu'il a composés avec son fils Pierre... et un bouquet d'histoires faites d'aventures après l'école, de servante amoureuse, de garçon trop petit et d'animaux aux destins extraordinaires et tragiques. C'est ainsi qu'il livre une très belle interprétation de La mort de l'ours de Félix Leclerc, tout en douceur. À cause d'elles se déploie avec subtilité et sourires en coin, qui trouvent écho dans la pochette superbement illustrée par Sempé, le père du Petit Nicolas. Peut-être pas du «vrai Souchon», mais du bon Souchon quand même.

À télécharger: La mort de l'ours

Alain Souchon

À cause d'elles

* * * 1/2

EMI