(New York) La chanteuse américaine Taylor Swift a annoncé jeudi qu’elle allait publier prochainement une nouvelle version de son deuxième album, Fearless, qu’elle a réenregistré, car elle ne détenait plus les droits du disque originel.

Mis à jour le 11 févr. 2021
Agence France-Presse

En 2019, l’artiste avait porté sur la place publique son combat pour récupérer la propriété des enregistrements de ses six premiers albums, après le rachat de son ancienne maison de disques, Big Machine, par le magnat de l’industrie musicale Scooter Braun.

Dans beaucoup de contrats, le producteur est désigné comme propriétaire des « masters » ou bandes mères, enregistrements originaux, contrepartie de sa prise de risque financière.

Comme ce fut le cas de Taylor Swift, qui a conclu son premier engagement à 15 ans alors qu’elle était inconnue, le rapport de force au moment de la signature du contrat est souvent favorable à la maison de disque.

CAPTURE D’ÉCRAN

Fearless, deuxième album de Taylor Swift, a été réenregistré et sortira le 9 avril sur le site officiel de la chanteuse.

En août 2019, celle qui a commencé sa carrière dans la country avait annoncé vouloir réenregistrer ses morceaux pour reprendre le contrôle de ses œuvres.

Arrivée en fin de contrat en novembre 2018, l’artiste avait rejoint Universal et expliqué publiquement que Big Machine ne lui avait pas permis de récupérer les droits de ses enregistrements.

Jeudi, Taylor Swift a annoncé, sur la chaîne ABC, la sortie, à minuit, d’un premier extrait de l’album Fearless réenregistré, à savoir le titre Love Story.

La musicienne de 31 ans a ajouté que l’album entier sortirait prochainement, avec une nouvelle pochette et six titres supplémentaires, qui avaient été écartés au moment du premier enregistrement, en 2007 et 2008.

La sortie est annoncée pour le 9 avril sur son site officiel, l’opus s’intitulant désormais Fearless (Taylor’s Version), signe que la chanteuse a repris possession de sa musique.

L’album Fearless a reçu, en 2009, le Grammy Award d’album de l’année, récompense reine de l’industrie musicale aux États-Unis. Il constituait la première incursion de Taylor Swift, artiste country à l’origine, dans le monde de la pop.

En 2017, l’album a été certifié diamant, ce qui signifie qu’il s’est vendu à plus de dix millions d’exemplaires uniquement aux États-Unis.

En novembre, Scooter Braun et sa société Ithaca Holdings a revendu les droits des six premiers albums de Taylor Swift à la société d’investissement Shamrock Holdings pour une somme estimée par plusieurs médias américains à plus de 300 millions de dollars.