(Toronto) Le réalisateur et producteur de disques canadien Bob Rock a conclu un accord avec une société d’investissement britannique pour vendre ses droits sur plus de 40 titres de Michael Bublé et de Metallica.

David Friend
La Presse Canadienne

L’accord donnera à la société londonienne Hipgnosis Songs Fund les pleins droits sur une série de titres importants, notamment la participation du réalisateur canadien dans l’album éponyme de Metallica, en 1991, souvent appelé The Black Album, qui comprend les grands succès Enter SandmanThe Unforgiven et Nothing Else Matters.

Bob Rock a également vendu ses droits sur l’album de Michael Bublé To Be Loved et sur son travail dans les albums Call Me IrresponsibleCrazy Love et Christmas.

Né à Winnipeg, Bob Rock est l’un des réalisateurs et producteurs de musique rock les plus prolifiques au Canada ; il a travaillé notamment avec les Tragically Hip, Aerosmith, Bryan Adams, Simple Plan et Bon Jovi.

L’accord avec Hipgnosis, qui comprend 43 chansons, intervient alors que cette société britannique d’investissement dans la propriété intellectuelle et de « gestion de chansons » se bâtit rapidement une discothèque. La semaine dernière, Hipgnosis a acquis les droits d’éditeur et d’auteur-compositeur sur l’ensemble du catalogue de Shakira —145 chansons. Plus tôt en janvier, le fonds avait acquis une participation de 50 % dans le catalogue de Neil Young.

De tels droits de propriété sont devenus une denrée prisée en cette ère de pandémie, alors que les artistes cherchent des sources de revenus puisque les tournées sont annulées et que l’écoute se déplace de plus en plus vers les plateformes de lecture en continu.