Rafael Payare, nommé jeudi à la tête de l’OSM, a senti une connexion avec l’Orchestre dès ses premières répétitions avec celui-ci, en 2018

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Une nouvelle page de la grande histoire de l’Orchestre symphonique de Montréal s’est tournée jeudi. Sa direction a annoncé que le chef d’orchestre vénézuélien Rafael Payare serait le prochain directeur musical de l’OSM, succédant à Kent Nagano, qui a occupé ce poste de 2006 à 2020.

« Inspiré, charismatique, énergique et brillant », voilà comment le milieu de la musique classique parle de ce jeune chef vénézuélien qui devient le neuvième directeur musical de l’OSM depuis sa fondation. Sa nomination a d’ailleurs été recommandée à l’unanimité par le comité de sélection.

Rafael Payare, qui dirige depuis 2019 l’Orchestre symphonique de San Diego, entrera en poste à Montréal le 1er septembre. Il assumera pleinement ses fonctions à la direction musicale à compter de la saison 2022-2023, pour une période d’au moins cinq ans. Le nouveau chef avait dirigé l’Orchestre pour la première fois à Montréal en 2018. Par la suite, la compagnie l’a invité à quelques reprises à la Maison symphonique, ainsi qu’au Festival de Lanaudière.

De passage dans la métropole pour cette annonce et l’enregistrement d’un concert dimanche, le chef s’est réjoui d’être au Québec, même en plein janvier. « Je viens du Venezuela, mais j’habite à Berlin, dit-il en entrevue à La Presse. Je connais donc l’hiver, le froid, et j’aime la luminosité qu’il y a ici durant cette saison. » Sa nouvelle aventure à la barre de la formation montréalaise lui donnera aussi l’occasion de « plonger au cœur de la francophonie en Amérique du Nord, et de découvrir la culture québécoise. »

À ses débuts comme chef invité de l’OSM, en septembre 2018, Rafael Payare avait fait très bonne impression. Il avait dirigé un programme triple avec des pièces de Beethoven, Mozart et Schoenberg.

Dès les premières répétitions, j’ai senti une réelle connexion avec les interprètes de l’Orchestre. Leur énergie me portait comme de l’électricité. J’en avais la chair de poule ! C’est assez unique, ce genre de communion dès le premier contact avec des musiciens. C’est comme un coup de foudre, comme rencontrer son âme sœur.

Rafael Payare, nouveau chef de l’OSM

Et ce sentiment est partagé par l’équipe et la direction de l’OSM. « La passion, l’énergie et la détermination de Rafael Payare, ses origines latines ainsi que sa personnalité attachante sont des attributs qui plairont sans nul doute au public montréalais », a déclaré Madeleine Careau, chef de la direction de l’OSM, dans un communiqué.

« C’est l’aboutissement d’un processus important dans la vie d’un orchestre symphonique : celui de choisir son prochain directeur musical. C’est l’occasion de donner un nouveau souffle à l’OSM et de s’ouvrir à de nouvelles approches musicales, tout en conservant ses critères d’excellence », a pour sa part affirmé Lucien Bouchard, président du conseil d’administration.

Un jeune chef inspiré

Âgé de 40 ans, Rafael Payare est un des chefs d’orchestre de la nouvelle génération « les plus en vue sur la scène internationale », peut-on lire aussi dans le communiqué de l’OSM. « Son sens inné de la musique, sa technique brillante et son charisme sur le podium caractérisent son style et sa démarche musicale. » Il a dirigé un grand nombre d’orchestres symphoniques parmi les plus prestigieux dans le monde, notamment à Paris, à Vienne, à Londres, à San Diego, à Chicago et à Berlin. M. Payare est aussi artiste en résidence de l’OSM durant la saison 2020-2021.

Rafael Payare est nommé au milieu d’une pandémie qui secoue durement les arts vivants, privant nos grandes compagnies dans le monde de leur public. Comment le chef voit-il l’avenir ? « Je crois qu’il y a une soif de retourner aux concerts et d’entendre de la musique live. On se rend compte de la fragilité des choses qu’on tenait pour acquises. Après la COVID-19, il y aura une renaissance. J’en suis certain. »

On lui demande finalement s’il a une pièce ou un compositeur préférés : « Êtes-vous prêt à noter ? », répond-il, amusé. Puis il nous cite une liste de tous les grands compositeurs classiques de Vivaldi à Ravel, en passant par Bach, Beethoven et Mahler…

Rafael Payare dirigera la Première Symphonie de Brahms, lors d’un concert gratuit diffusé sur le web le dimanche 10 janvier à 14 h 30, en direct de la Maison symphonique.

> Consultez les détails du concert

Le règne de Nagano

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LAPRESSE

Le chef Kent Nagano, lors de l’annonce de sa dernière saison à la tête de l’OSM, le 28 février 2019.

Durant les 14 saisons de son mandat à titre de directeur musical de l’OSM (il a aussi été chef désigné durant deux ans auparavant), Kent Nagano a dirigé plus de 500 concerts. Le maestro a été au cœur de plusieurs grandes réalisations de l’Orchestre ces dernières années : l’inauguration de la Maison symphonique, l’acquisition du Grand Orgue Pierre-Béique, la création du Chœur de l’OSM, la mise sur pied d’une série de musique de chambre, la Virée classique et de nombreux concerts extérieurs.

« On peut être fiers d’avoir parmi les plus jeunes spectateurs du monde, aux côtés de gens plus âgés. Cette combinaison dynamique que l’on voit de la scène est d’ailleurs représentative des gens qui habitent Montréal », avait confié Kent Nagano à La Presse, lors de l’annonce de sa dernière saison, en février 2019.

Institution musicale de renommée mondiale, l’Orchestre a été fondé en 1934 par Athanase David, sous le nom des Concerts symphoniques de Montréal (CSM). Vingt ans plus tard, elle deviendra l’OSM. Au fil des décennies, différents chefs émérites se sont succédé à la barre de l’Orchestre, dont Wilfrid Pelletier, Zubin Mehta et Charles Dutoit.

Rafael Payare en six dates

23 février 1980 : Naissance à Puerto la Cruz, au Venezuela

Août 2013 : Mariage avec la violoncelliste soliste américaine Alisa Weilerstein

2014-2019 : Chef principal de l’Orchestre d’Ulster, à Belfast, en Irlande du Nord

27 septembre 2018 : Rafael Payare dirige l’OSM pour la première fois. Au programme de ce concert louangé par la critique : Beethoven, Mozart et Schoenberg.

Juillet 2019 : Il est nommé directeur musical de l’Orchestre symphonique de San Diego.

7 janvier 2021 : Il devient le neuvième directeur musical de l’OSM.