Céline Dion était de retour à Montréal mardi pour deux nouvelles représentations de son spectacle Courage au Centre Bell. Une première apparition au Québec depuis la mort, le 17 janvier dernier, de sa mère, Thérèse Tanguay Dion, dont les funérailles seront célébrées dans l’intimité jeudi.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Vêtue de sa robe rouge signature, la diva est apparue sous les applaudissements nourris d’une foule qui débordait. Après avoir démarré le spectacle avec deux pièces des années 90, It’s All Coming Back to Me et Dans un autre monde, la voix tout en puissance et le poing dans les airs, Céline s’est adressée directement à la foule qui n’en finissait plus de lui lancer des « On t’aime, Céline ! »

« Moi aussi, je vous aime ! a-t-elle répliqué à plusieurs reprises. Bonsoir, Montréal ! Qu’on est bien à la maison ! », s’est-elle exclamée.

  • Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

  • Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

  • Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

  • Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

  • Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

  • Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Céline Dion au Centre Bell le 18 février dans le cadre de sa tournée Courage

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Permettez-moi de le dire une deuxième fois », a-t-elle redit la main sur le cœur et les yeux fermés. « Bonsoir, Montréal ! Désolée d’avoir raté notre rendez-vous de l’automne dernier, mais l’important, c’est d’être ensemble ce soir », a-t-elle poursuivi en s’excusant.

Ce qui m’amène aussi à Montréal, c’est un évènement moins heureux… Comme vous le savez, cette semaine avec ma famille, en toute intimité, nous rendrons hommage à cette femme forte et tellement importante dans ma vie. Je vous remercie pour tous vos mots. Je sais que maman était aussi la maman de beaucoup de Québécois, si je peux me permettre…

Céline Dion, durant son concert

« René m’a donné tous les outils pour faire ce métier, ma mère m’a donné la force et le courage », a-t-elle lancé avant de lui dédier ce spectacle. « Je veux qu’elle soit fière de sa fille, mais je suis sûre que ce qu’elle veut présentement, c’est que vous, le public, qui l’aimiez tant, vous passiez une super belle soirée », a-t-elle conclu avant d’enchaîner avec une version puissante de la pièce I’m Alive.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

La diva a été accueillie sous les applaudissements nourris d’une foule qui débordait.

Céline Dion a poursuivi sa soirée en enchaînant ses tubes, près d’une trentaine de chansons au total, dont Ziggy, Love Can Move Mountains ou The Power of Love, tout en s’adressant à la foule à quelques reprises, avec une familiarité dont elle seule a le secret, entraînant même le public à chanter avec elle sur la pièce You’re the Voice.

« Je sais pas si c’est parce que vous êtes vraiment hot, mais j’ai un peu chaud », a-t-elle lancé après le premier tiers du spectacle. 

« Si ça vous dérange pas, je vais me mettre à l’aise avec vous », a-t-elle dit à la blague en enlevant sa veste. Plus tôt, Céline s’est également réjouie de la bordée de neige de mardi matin, « un cadeau pour toute la famille ». « Quel timing ! C’était pas nécessaire, mais c’était très apprécié. »

De l’album Courage, on entendra la chanson-titre – « qui n’a jamais eu autant de résonance dans mon âme que dans les derniers jours », a-t-elle précisé. De ce nouvel album en anglais qui compte 20 pièces, on a aussi entendu Imperfections. Pour le reste, maints succès comme All By Myself ou les classiques Lady MarmeladeLet’s Dance ou Another One Bites the Dust de Queen.

« Le bonheur d’être à la maison », a-t-elle répété à maintes reprises au cours de ce concert, qui avait manifestement une importance particulière pour Céline, épaulée par un orchestre solide d’une quinzaine de musiciens et de choristes dirigés par Scott Price.

Pas d’hommage public

Début février, la famille Dion avait d’abord invité le public québécois à rendre un dernier hommage à Maman Dion dans un salon funéraire de Laval le 20 février, mais le clan Tanguay-Dion s’est finalement ravisé samedi, craignant un débordement.

« Pour des raisons de sécurité et de logistique, les visites sont désormais réservées exclusivement à la famille et aux amis », a écrit la famille sur le site de la Fondation Maman Dion, invitant plutôt les Québécois qui le désirent à envoyer un mot de condoléances.

Le séjour de Céline Dion au Québec sera de courte durée. Le lendemain des funérailles de sa mère, elle reprendra sa tournée Courage aux États-Unis.

Elle est attendue à Atlantic City dès le 22 février, avant d’enchaîner dans plusieurs villes américaines. Elle sera notamment à New York entre le 28 février et le 5 mars.