(Montréal) Une poursuite pour mort injustifiée intentée par des membres de la famille de Prince a été discrètement fermée, ce qui permet de croire qu’une entente a été conclue avec la partie défenderesse, qui inclut le médecin du Minnesota qui avait examiné Prince dans les semaines ayant précédé sa mort, de même que l’hôpital de l’Illinois qui l’avait traité pour une surdose d’opioïdes sept jours avant son décès.

La Presse canadienne

La conclusion de ce dossier met fin à un chapitre légal de la succession de l’artiste, au moment où les efforts se poursuivent pour évaluer ses actifs.

Prince avait 57 ans lorsqu’il est mort d’une surdose accidentelle de fentanyl, le 21 avril 2016, sans laisser de testament.