L’ADISQ lance mercredi une offensive publicitaire pour promouvoir la musique d’ici et en particulier les albums lancés depuis le début de la crise sanitaire. Ariane Moffatt et Pierre Lapointe sont les porte-paroles de cette initiative née d’une invitation de Bell Média.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

L’opération « La minute par heure Palmarès ADISQ » prend la forme de publicités visant à mettre en valeur des disques parus depuis le mois de mars. L’une des capsules fait ainsi la promotion de l’album Danser dans la tornade de Fuso. Ce qui distingue cette campagne publicitaire est que le temps d’antenne – une minute par heure, de 6 h du matin à minuit, jusqu’au 30 juin – est offert gracieusement par Bell Media, qui la portera sur les ondes de Rouge FM, Énergie et Boom FM.

« On sait que c’est un temps difficile pour les artistes qui sortent un album maintenant. On pense que d’ici le mois de juin il va y en avoir 50 qui auront été lancés depuis le 6 mars. C’est une vitrine que nous offre Bell pour mettre en lumière ces albums lancés en temps de pandémie », explique Solange Drouin, directrice générale de l’ADISQ, qui se réjouit de cette « très belle initiative » d’ailleurs initiée par Bell Média.

La campagne publicitaire ne sera diffusée que par des stations appartenant à Bell Média au cours des deux prochaines semaines, mais sera ensuite étendue à d’autres réseaux de radios par la suite. Cette initiative s’ajoute à Musique Bleue, portée entre autres par Telus, qui vise à promouvoir la musique d’ici à travers des listes de lectures concoctées par des personnalités et des curateurs des magazines Voir et Tour du Québec.

« La musique québécoise prend sa place, mais il faut continuer de la prendre parce que sinon, il y a d’autres musiques qui vont embarquer, prévient Solange Drouin. Avec toutes ces mesures-là conjuguées et leur multiplication, on espère que ça va faire une différence au bout du compte. »