(New York) Le morceau de Mariah Carey All I Want for Christmas Is You s’est hissé pour la première fois en tête des ventes de singles aux États-Unis lundi, quasiment 25 ans jour pour jour après sa sortie.

Agence France-Presse

La chanson avait été publiée initialement le 1er novembre 1994 avec l’album de noël Christmas, mais n’avait pas fait l’objet d’une sortie séparée en single et ne pouvait donc rentrer, à l’époque, dans le classement.

Déjà populaire durant les années 90 et 2000, le titre a bénéficié d’un coup de fouet grâce à son inclusion dans la bande originale du film Love Actually (2003), mais surtout avec l’émergence du streaming.

Lundi, il apparaissait ainsi en troisième position du classement mondial établi par Spotify, et en première position au Royaume-Uni.

All I Want for Christmas Is You a, par ailleurs, bénéficié cette année d’une nouvelle campagne de promotion, avec une ressortie de l’album Christmas et une nouvelle vidéo.

Ce petit film utilise des plans tournés durant la production du clip originel, mais jamais vus depuis.

L’arrivée de Noël, une tournée de Mariah Carey aux États-Unis et sa savante utilisation des réseaux sociaux ont fait le reste, propulsant le morceau en haut du classement établi par Billboard, le premier numéro un de la chanteuse depuis plus de 11 ans.

Bien que les États-Unis aient une longue tradition d’albums de Noël, c’est la seconde fois seulement dans l’histoire de Billboard, qui publie un palmarès depuis 1940, qu’une chanson de Noël accède à la première place, 61 ans après The Chipmunk Song.

Avec 19 titres classés numéro un des ventes aux États-Unis depuis le début de sa carrière, Mariah Carey n’est désormais plus qu’à une longueur des Beatles, qui détiennent le record en la matière (20).

«On l’a fait», a tweeté la diva, qui a toujours refusé de donner son année de naissance (elle aurait 49 ans ou 50), près de 30 ans après son premier numéro un, Vision of Love (le 4 août 1990).

«Avant, je la critiquais à chaque fois que je l’entendais, mais à ce stade, je sens que je suis enfin capable de l’apprécier», a réagi Mariah Carey auprès du New York Times au sujet de sa chanson co-écrite avec le compositeur Walter Afanasieff.

«J’adore simplement les fêtes», a-t-elle ajouté. «Je sais que c’est kitsch, mais je m’en fiche.»