(Québec) Céline Dion offre avec Courage l’un de ses spectacles les plus spectaculaires. La diva était parfois nerveuse, voire vulnérable, hier, pour sa première à Québec. Il est évident que cette tournée plaira à ses admirateurs partout dans le monde et pourra en séduire de nouveaux.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

Cheveux blonds aux épaules, robe rouge échancrée et tout en muscle, Céline Dion est apparue sur scène comme l’on sort de terre pour interpréter It’s All Coming Back to Me Now.

Dès la deuxième chanson, Dans un autre monde, la vedette a demandé à la foule de se lever, ce que cette dernière a fait sans se faire prier.

« Bonsoir Québec ! Ça sonne tellement bien à mes oreilles que j’aimerais le dire une deuxième fois… Bonsoir Québec ! », a lancé la chanteuse.

Je suis un peu nerveuse, même beaucoup, beaucoup nerveuse. C’est la première fois que je m’implique autant dans un spectacle.

Céline Dion

Elle espère que René Angélil est fier de ce que son équipe et elle ont concocté avec Courage, a-t-elle également confié au public de Québec.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Tout au long de la soirée, nous pouvions en effet sentir sa nervosité lorsqu’elle prenait la parole. Ça coulait moins rondement qu’à l’habitude, c’était un peu trop mécanique, mais la Céline-naturelle reviendra sûrement bientôt.

Parmi les anicroches, il y a eu ce moment où elle a recommencé une chanson, parce qu’elle avait oublié les paroles. « Je suis nerveuse », a-t-elle répété, un peu vulnérable, mais encore plus attachante.

Pas de déjà-vu

Visuellement, c’est l’un des concerts les plus éblouissants, en stade, que Céline Dion a offert. Il est du niveau de Taking Chances, en 2008, entre autres grâce au visuel projeté sur les écrans surdimensionnés. Disons que l’équipe ne semble pas avoir lésiné sur le budget.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

À la cinquième chanson, l’une de ses valeurs sûres, I’m Alive, suivie d’une autre tout aussi populaire, The Power of Love, le bonheur des spectateurs était palpable. Dans les deux cas, sa voix était juste et puissante. Du grand Céline. Et c’est loin d’être l’unique fois que sa voix a créé l’émoi dans la salle de Québec.

En 2016, la star avait fait une tournée à Montréal, à Québec et à Trois-Rivières, où elle avait interprété 30 chansons, dont bien des titres moins connus de tous, au grand plaisir des fans de la première heure, mais un peu moins des autres.

Ceux qui iront la voir au cours des prochaines semaines n’auront pas un sentiment de déjà-vu : une quinzaine de chansons diffèrent de la tournée précédente.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Pour ce qui est de la langue, il y a 15 chansons en anglais et 10 en français, dont L’amour existe encore, Pour que tu m’aimes encore, S’il suffisait d’aimer et Ziggy (un garçon pas comme les autres).

Un avant-goût du nouvel album

Courage est encore sous la direction musicale de Scott Price (d’un grand chic dans son complet gris métallique), entouré d’une quinzaine de musiciens. On retrouve aussi les fidèles choristes de la chanteuse : Barnev Valsaint, Élise Duguay et Dawn Cumberbatch.

Devant un public tranquille et attentif, Céline a présenté trois des quatre chansons déjà dévoilées de son prochain album (offert le 15 novembre) : Flying on My Own, Lying Down et Courage. Des airs qui sonnent bien dans un stade, spécialement l’émouvante Courage.

Flying on My Own a été interprétée au milieu d’un medley rock et disco qui regroupait un homme en kilt, Céline Dion vêtue d’un une-pièce argenté (ses looks sont superbes) et des projections psychédéliques. Kiss, Another One Bites the Dust et River Deep Mountain High ont fait partie de cet entraînant numéro, qui s’est terminé par Lady Marmelade.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Avons-nous vu Pepe Muñoz ? L’un des intermèdes a été la vidéo, en noir et blanc, d’un ballet sensuel et tout en émotions les mettant en scène, Céline Dion et lui. Rien pour faire taire les rumeurs d’une idylle entre les deux, diront certains.

Lors de cette première mondiale, quelques pressés sont partis avant le rappel. Quelle erreur ! Le tableau de My Heart Will Go On était éblouissant. Il valait largement les quelques minutes de plus coincé dans la congestion.

Parce que, du début à la fin, Céline Dion a réussi à nous surprendre et à nous émouvoir avec Courage. Elle a encore une fois élevé la barre. Alors que l’on n’imaginait pas cela possible.

Céline Dion est au Centre Vidéotron jusqu’à samedi. Elle sera ensuite au Centre Bell du 26 septembre au 5 octobre.