Source ID:1d9f38e21a7936989b116ede098635c9; App Source:StoryBuilder

Cardi B superbe au festival Metro Metro

Cardi B est sans contredit l'artiste la plus en vue ces temps-ci sur la planète... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Cardi B est sans contredit l'artiste la plus en vue ces temps-ci sur la planète rap. Elle en a fait la démonstration, samedi soir, pendant un (trop) court segment de 40 minutes sur la scène du festival Metro Metro.

La rappeuse de 26 ans possède toute la hargne, tout l'humour et toute l'audace qu'il lui faut pour conquérir le monde (si ce n'est déjà fait). Vêtue d'une combinaison moulante étincelante, ses cheveux rayés de noir et de rouge, Cardi B a fait une entrée remarquée parmi ses sept danseuses qui avaient bien fait monter la tension. 

Tout de suite, son attitude charme. Entre ses vers déclamés avec limpidité et assurance, elle se permet des interactions amusantes avec son public. Cardi B ne se prend pas au sérieux. Elle fait des blagues spontanées et le public rit de bon coeur.

Dans ses textes, Cardi B ne pèche pas par excès d'humilité. Mais il y a le personnage, et il y a la personne. Sur scène, elle se donne, se déhanche, campe l'attitude que ses textes évoquent. Mais on sent qu'elle est au fond une jeune femme sympathique qui aime rire.

La pièce de réception du spectacle, Get up 10, a été le départ parfait de ces 40 minutes (chrono) sans temps morts. Le morceau, lent, mais frontal, dévoile d'emblée la force du flow de Cardi B. Les festivaliers sont en liesse. 

Entourée de ses danseuses, elle disparaît quelque peu derrière elles au début de la performance. Mais rapidement, elle prend l'avant-scène. La rappeuse tout droit venue du Bronx fait profiter la foule de sa candeur en descendant parmi les festivaliers.

Son rap parfois agressif est percutant, encore plus lorsqu'elle nous le lance au visage.

Durant Money Back, et à plusieurs reprises ensuite, elle s'adonne à un twerk sans vergogne qui fait hurler le public. Danse lascive à l'appui, Cardi B montre qu'elle est aujourd'hui la reine du rap, mais aussi une reine du divertissement. Les festivaliers (et les organisateurs, qui ont déboursé une somme phénoménale pour la mettre à l'affiche) en ont pour leur argent.

Tous ses hits y passent, au grand plaisir des festivaliers, qui l'acclament et chantent à l'unisson. I like itMoney,Finesse... Durant Drip, elle se verse une bouteille d'eau sur la tête. « Bonjour, motherf*ckers », lance-t-elle à la foule, en riant. Rien ne l'arrête.

Puis vient Bodak Yellow, et ça sent la fin. Pour la dernière fois, Cardi B fait vibrer l'esplanade.

Le temps s'est écoulé beaucoup trop vite. Sa performance a dû être écourtée et on en veut un peu à tous ceux qui sont passés avant elle d'avoir rogné son temps de scène. Après 14 chansons et un « au revoir » en français, la rappeuse sort de scène. On reste sur notre faim, tout en étant satisfait d'avoir au moins pu goûter au phénomène de la charismatique Cardi B.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer