Gratter, pianoter, réaliser, écrire, chanter, composer, arranger : Jesse Mac Cormack l’a fait abondamment pour d’autres (Patrick Watson, Philippe Brach, Helena Deland, Émilie Kahn, Rosie Valland).

Charles-Éric Blais-Poulin Charles-Éric Blais-Poulin
La Presse

Connu du Grand Montréal musical – mais moins du grand public –, le multi-instrumentiste est sorti de l’ombre en 2014 avec un premier minialbum, Music for the Soul.

Cinq ans et deux EP plus tard, il consolide ses expérimentations folk et concentre ses apprentissages sur un « long jeu » attendu, Now.

Le titre et la pochette du disque – une photo du fils de Mac Cormack dans la vallée de la Mort, jadis emplie d’eau – résument bien l’urgence qui enfièvre les 10 pièces, tant du côté des paroles (« Don’t love me back, ’cause nothing lasts, nothing returns ») que des rythmes haletants (Stay, Now, Ever Go Now), plus rock qu’à l’accoutumée.

IMAGE FOURNIE PAR SECRET CITY RECORDS

Now, de Jesse Mac Cormack

À mi-parcours, Passageway ralentit le tempo, et les cordes frottées (Mélanie Venditti et le quatuor Esca) enrichissent une suite plus tempérée.

Sans renier ses racines folk, l’auteur-compositeur étend ses branches au néo-blues, à la pop, à la new wave, au jazz et au prog. L’album, assurément, prendra tout son sens en concert.

★★★½ Rock. Now. Jesse Mac Cormack. Secret City Records.