Source ID:579000; App Source:cedromItem

Anne Bisson: contes d'une nouvelle vie

Anne Bisson n'a pas la prétention de dire... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Anne Bisson n'a pas la prétention de dire qu'elle fait du jazz pur et dur. C'est un mélange de toutes ses influences et ses inspirations.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Caroline Rodgers
La Presse

On connaît surtout Anne Bisson pour sa carrière d'animatrice à la télévision, mais elle est avant tout musicienne. Après maints détours artistiques et personnels, elle lance aujourd'hui son troisième album, Tales from the Treetops, recueil de 14 chansons d'inspiration jazz.

«Pour une auteure-compositrice, c'est difficile de coller une étiquette à son style. Je n'ai pas la prétention de dire que ce que je fais est du jazz pur et dur. C'est un mélange de toutes mes influences et mes inspirations, qui vont de Kate Bush à Tori Amos en passant par Bill Evans.»

L'album a un fil conducteur, celui de l'évolution chronologique d'une personne. «Dans la première chanson, I Live in a Treehouse, on parle d'une petite fille. Mais dans Winter's Coming, c'est la fin de la vie.»

Parcours atypique

Anne Bisson a étudié en piano classique à l'Université de Montréal avant de faire partie de la production de 1986 de Starmania, puis d'entreprendre une carrière d'animatrice. Ce qu'elle présente comme son troisième album est en réalité son quatrième disque solo, puisqu'en 1993, elle en avait lancé un en français.

«Ça, c'était dans une autre vie, dit-elle. Je commence à compter à partir de Blue Mind, sorti en 2009.»

Cette «autre vie», c'était avant de se marier, en 1995, et d'avoir deux enfants.

«Il y a eu une grande pause dans ma carrière. Il le fallait, car pour moi, avoir des enfants faisait partie de mon cheminement, et même de mon cheminement de musicienne, car je savais que ça allait me transformer.»

Un second baccalauréat

Une fois ses enfants mis au monde, elle est retournée sur les bancs d'école à 40 ans pour un second baccalauréat en musique, cette fois en chant classique, alors que son plus jeune était encore aux couches. Toute une aventure, qui a mené à l'écriture et à la sortie du premier album de sa nouvelle vie de musicienne, Blue Mind, qui s'est vendu à 10 000 exemplaires, surtout à l'étranger grâce à son distributeur américain, Elusive Disc.

«Avec le genre de musique que je fais, à tendance jazz, et en anglais, il faut absolument que j'exporte. Et comme Blue Mind a été reconnu pour la qualité exceptionnelle de son enregistrement, j'ai développé un public chez les audiophiles. Je présente ma musique dans les salons spécialisés en matériel de haute fidélité. Ç'a été une porte d'entrée sur un créneau dont je ne soupçonnais même pas l'existence.»

Au cours des prochains mois, elle sera présente à des salons pour audiophiles à Toronto, Denver, New York et Las Vegas, entre autres. Elle fera sa rentrée montréalaise avec les chansons de Tales from the Treetops à L'Astral, le 28 novembre.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer