Quoi retenir du gala des American Music Awards, qui avait lieu dimanche soir? D'abord, il faut préciser que cette remise de prix n'est pas aussi prestigieuse et valorisante que la cérémonie des Grammy.

Émilie Côté LA PRESSE

Le choix des gagnants aux American Music Awards n'est pas basé sur le vote des membres de l'industrie, mais sur les ventes d'albums et la radiodiffusion des chansons et, au final, sur le vote du public. Les AMA's reconnaissent donc le succès populaire plutôt que la qualité artistique.

Rihanna est montée sur scène avec sa mère pour recevoir le tout premier prix remis à l'icône de l'année. Justin Timberlake a remporté trois prix, dont celui du meilleur artiste pop-rock.

Taylor Swift est repartie avec le même nombre de trophées, dont le plus convoité: artiste de l'année. Ariana Grande l'a remporté dans la catégorie de la révélation de l'année, et Macklemore & Ryan Lewis dans celle de la meilleure formation rap.

En 2013, le meilleur (ou du moins le plus audacieux) de la pop ne vient pas de «vétérans» comme Lady Gaga, Rihanna et Katy Perry, mais de nouveaux visages comme Haim et Lorde.

Il sera intéressant de voir si cela se reflétera dans le prochain gala des American Music Awards.