C'est d'l'amour ou c'est comme. Voici un titre d'album taillé sur mesure pour le duo, en studio comme à la vie, Andrea Lindsay-Luc De Larochellière. Un projet né d'une belle complicité remarquée par Pierre Lachance, l'agent du chanteur, qui a fait la connaissance d'Andrea Lindsay, il y a près de trois ans, au Festival en chanson de Petite-Vallée.

Mis à jour le 13 oct. 2012
Stéphanie Vallet LA PRESSE

«Pierre savait qu'on aimait beaucoup chanter ensemble à la maison. On avait fait la chanson Dans tes yeux pour une demande de bourse et finalement, on l'a gardée pour l'album», explique Andrea Lindsay. «Puis est arrivé Bori qui organisait des soirées au Monument-National, Les monumentales. On s'est donné pour défi de le faire ensemble et d'essayer quelques nouvelles chansons. On en avait six et elles sont toutes sur l'album», poursuit Luc De Larochellière.

C'est d'l'amour ou c'est comme est le fruit d'une étroite collaboration entre les deux artistes, qui ont mis de côté leurs carrières respectives pour mener à bien ce projet réunissant textes et mélodies folk-pop composées à deux ou à quatre mains.

«On s'est tellement réajustés tous les deux qu'au final, on ne sait plus vraiment sur certaines chansons qui a fait quoi!», s'amuse Luc De Larochellière.

Un album aux 11 titres qui parle d'amour et dont le tandem fera la promotion sur scène, dans le cadre d'une grande tournée canadienne dès le début 2013. «C'est l'amour dans ses 11 couleurs!», laisse tomber Andrea Lindsay.

Confidence

«Cet album, ce n'est pas juste un disque avec ma blonde. J'aurais très bien pu le faire avec Andrea sans qu'on soit en couple.»

Un mot pour le/la décrire?

AL: Extraordinaire. Je mets la barre très haut!

LD: Lumineuse

Ce qui vous fait craquer chez elle/lui?

AL: J'aime beaucoup parler avec Luc et j'aime beaucoup ses yeux. Alors quand il me parle avec ces yeux-là, ça me fait craquer.

LD: Son sourire extraordinaire avec sa petite craque entre les dents. Son sens de l'humour aussi.

Ce que vous admirez le plus professionnellement chez elle/lui?

AL: J'adore la qualité de ses textes, il y a une finesse. Les mélodies accrocheuses aussi.

LD: Elle part d'une structure harmonique simple avec quelques accords, mais sa toute sa mélodie est bâtie de manière très complexe, construite et efficace. Sa voix aussi, son timbre à la fois léger, émouvant et le petit accent qui ajoute quelque chose d'unique.

Une chanson qui vous fait penser à elle/lui?

AD: Une chanson de Bob Dylan. Il écoute souvent ça à la maison.

LD: Le poinçonneur des lilas de Serge Gainsbourg. Andrea en fait une belle interprétation et c'est un peu son lien avec la francophonie.

Le film qui vous rappelle le plus votre histoire?

LD: Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar. C'est le premier film qu'on a vu ensemble et il y a un Français qui sort avec une Anglaise (rire).

AD: Tout à fait! C'était notre première date!

À quel duo célèbre de la musique vous identifiez-vous le plus?

AL: Johnny Cash et June Carter ou Jacques Dutronc et Françoise Hardy.

LD: On dit souvent Gainsbourg et Birkin. On parle de couple gars-fille, mais il y a aussi Simon et Garfunkel, Fiori/Séguin ou encore Tricot Machine. C'est donc possible d'être en couple et de faire de la musique ensemble...et que ça se passe bien!