Le musicien Pete Townshend a qualifié lundi la boutique virtuelle iTunes de «vampire numérique». Selon le membre du groupe britannique The Who, l'entreprise profite des produits musicaux sans pour autant soutenir les créateurs.

ASSOCIATED PRESS

Internet anéantira bientôt les droits d'auteur dont jouissaient jadis les musiciens, plaide Pete Townshend. La boutique d'Apple devrait en prendre acte et offrir aux artistes certains services autrefois fournis par les maisons de disques et les éditeurs de musique, a plaidé le guitariste.

Ces services comprennent l'embauche de recruteurs de nouveaux talents, l'offre d'espace permettant aux artistes de diffuser leur musique en continu et le paiement direct aux artistes moins connus

Le rockeur a tenu ces propos en marge d'un discours prononcé en l'honneur de l'ancien animateur radio John Peel, un personnage britannique influent qui s'est éteint en 2004.

Pete Townshend s'est demandé, à voix haute, pourquoi iTunes «ne pouvait offrir certains services aux artistes qui sont saignés par ce vampire numérique».

iTunes a refusé de commenter les déclarations du musicien.

La boutique d'Apple est le chef de file mondial dans l'industrie du téléchargement payant de produits de divertissement. Les ventes musicales représentent quelque 75 pour cent du chiffre d'affaires d'iTunes.

Selon Pete Townshend, les consommateurs et l'industrie musicale doivent changer leur perception de la musique en format numérique.

«Ce serait mieux si les mélomanes traitaient la musique comme de la nourriture en payant pour chaque portion, au lieu de débourser seulement quand bon leur semble», a-t-il suggéré.

«Pourquoi les amateurs de musique ne paient-ils tout simplement pas pour la musique au lieu de la voler?», a-t-il demandé.