Source ID:8714137; App Source:DAM

Le GAMIQ consacre Bernard Adamus

Bernard Adamus... (Photo: fournie par Émilie TheVoice)

Agrandir

Bernard Adamus

Photo: fournie par Émilie TheVoice

Philippe Renaud
La Presse

Le Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ), dont c'était hier soir la cinquième présentation, a généreusement récompensé l'auteur-compositeur-interprète Bernard Adamus qui, avec ses quatre prix (sur six mises en nomination), s'illustre comme le grand gagnant de cette soirée animée par Rej Laplanche de MusiquePlus.

On peut certainement parler d'une année fructueuse pour Bernard Adamus: une semaine après qu'il eut mis la main sur le Félix de la révélation de l'année au gala de l'ADISQ, le musicien a raflé un cinquième des 20 prix Panache remis durant la cérémonie, qui se déroulait au Studio du Musée Juste pour rire.

Dans le détail, le bluesman est reparti avec les prix de l'album folk/country de l'année (pour Brun), de la chanson de l'année (pour La question à 100 piasses), de la révélation de l'année, ainsi que le prix le plus prestigieux, celui de l'artiste de l'année. Lui ont échappé les prix du spectacle de l'année, remis à Misteur Valaire, et du vidéoclip de l'année, décerné à Radio Radio pour les images de la chanson Dekshoo.

Radio Radio a lui aussi passé une belle soirée, remportant également le prix de l'album hip-hop de l'année pour Belmundo Regal. Avec ses deux prix, le trio acadien arrive à égalité avec Fred Fortin, qui a obtenu les Panache de l'album chanson de l'année (pour Plastrer la lune) et de l'auteur-compositeur de l'année, présenté par la SOCAN.

Les représentants de la scène anglophone montréalaise étaient minoritaires mais néanmoins présents parmi les lauréats. The Besnard Lakes a mis le grappin sur le prix de l'album indie rock de l'année (pour The Besnard Lakes Are the Roaring Night), celui de l'album expérimental est revenu à Black Feelings (pour leur disque éponyme), l'album punk de l'année à The Brains (Zombie Nation), l'album électro rock à We Are Wolves (pour Invisible Violence) et le groupe Random Recipe a été sacré étoile montante de l'année.

Le reste, en vrac: Poirier (album électro, pour Running High), Despised Icon (album métal/hardcore pour Day of Mourning), Le Husky (album pop pour La fuite), Sunny Duval (album rock'n'roll pour Sein noir sein blanc), Hombre (album world pour Hay que subir) et WD-40 (DVD de l'année pour WD-40: Né pour être sauvage).

La présentation du 5e GAMIQ, durant lequel Fred Fortin, Sunny Duval, We Are Wolves, Dramatik et quelques autres artistes ont offert une performance musicale, a été précédée d'un gala de l'industrie animé par MC Gilles, au Divan Orange. Tous les détails sur le GAMIQ sont en ligne à l'adresse gamiq.net.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer