Source ID:; App Source:

Jean Lapointe lance son 50e album

Jean Lapointe présente un nouvel album avec des... (Photo: André Tremblay, La Presse)

Agrandir

Jean Lapointe présente un nouvel album avec des chansons remplies de tendresse et d'émotions, et d'autres qui nous rappellent qu'il a été et qu'il est encore fantaisiste.

Photo: André Tremblay, La Presse

Alain Martineau
La Presse Canadienne
Montréal

Jean Lapointe a lancé ce mardi son 50e album en carrière, L'Eau, fruit de quatre ans de travail et de collaborations spéciales dont celles de Céline Dion et Jean-Pierre Ferland.

Âgé de 73 ans, Lapointe tenait à faire cet album «comme je tiens à la prunelle de mes yeux», a-t-il dit, un album qui lui ressemble, avec des chansons remplies de tendresse et d'émotions, et d'autres qui nous rappellent qu'il a été et qu'il est encore fantaisiste.

Onze nouvelles chansons sont gravées sur cet opus -maintenant disponible- dont une, «L'Eau», la chanson thème réalisée avec Céline Dion.

En entrevue à La Presse Canadienne au lancement, Lapointe a précisé que l'idée d'une voix féminine avec lui sur L'Eau a germé alors qu'il travaillait en studio avec Alain Leblanc, qui s'est occupé des arrangements et de la réalisation de l'album.

«On l'a fait avec la femme d'Alain (pour voir le résultat), a d'abord indiqué Lapointe. Au golf, je l'ai fait entendre à René Angélil. Il a été ému. Il m'a alors dit: «c'est de valeur que Céline ne fasse pas un album car elle aurait sauté dessus'. Je lui ai alors dit: «penses-tu qu'elle l'accepterait sur le mien?» Il m'a dit oui», a raconté le parolier, heureux de la tournure des événements.

Céline a donc enregistré la chanson alors qu'elle poursuivait sa tournée en début d'année.

«René m'a appelé alors qu'elle venait de triompher à Kansas City. Il m'a dit: 'OK, on va la faire à Cleveland'. Apparemment, ça été fait dans une salle de bain. C'est incroyable ce que ça donne comme résultat», de poursuivre le chanteur-sénateur, sourire en coin.

«On a reçu ça le dimanche. Avec ma femme, on a écouté ça. À la fin, on pleurait tous les deux. C'est ça que l'on ressentait. Ca m'a toujours ému ce que fait Céline, et là, en plus chanter une de mes chansons, elle l'a chantée divinement», a confié l'artiste, appréciant cette belle marque d'amitié.

Lapointe a aussi vécu d'autres beaux moments au cours de la production de cet album, entre autres grâce à une chanson dédiée à son bon ami Jean-Pierre Ferland.

«Quand il a eu son AVC, j'ai été inquiet. J'ai eu peur. J'ai prié pour lui. Ca m'a empêché de dormir. Je venais aussi de perdre des proches presque au même moment», a raconté Lapointe, sur ces passages difficiles de la fin de 2006.

Sur la douce chanson Lettre à Jean-Pierre, il commence avec des phrases d'une chanson du grand chansonnier québécois: «Quand mon ami s'est fait mal, moi j'ai eu mal aussi», puis Lapointe poursuit en rappelant la mort d'êtres chers, dans sa famille.

À la fin de la chanson, il chantera: «Je te quitte en disant merci mon grand patron, de m'avoir laissé Ferland pour encore un bout de temps». Et Ferland de conclure sur une note d'amitié mais en servant une mise en garde: «Moi aussi je veux te garder. Arrête donc de fumer».

Lapointe s'est fait dire que Ferland avait trouvé cette fin «très drôle» mais il faut savoir que ce bout de phrase vient quand même de Lapointe qui s'envoie un message.

Celui qui terminera sa carrière au Sénat en décembre 2010 a écrit les textes de presque toutes les pièces.

Sur cet album, peut-être son dernier, Lapointe a aussi tenu à rendre hommage à Willie Lamothe, un des monuments de la musique country au Québec, sur une chanson intitulée simplement Willie.

«Je voulais rendre hommage au vaudeville», aux dires de Lapointe qui était alors en début de carrière, dans les années 1950.

«Willie a été un pionnier. On l'entendait beaucoup, lui et Alys Robi à CKVL, dans le temps, vers 1953 et 54. Sur la chanson, il y a des allusions à mes débuts au National ou au Théâtre Canadien. Il y avait aussi les Olivier Guimond et Gilles Latulippe avec je me suis lié d'amitié. Je tenais à rendre un espèce de témoignage», a souligné le chanteur-fantaisiste.

Trois chansons de Lapointe ont une saveur humoristique mais une, plus sérieuse, est en appui aux chasseurs de phoques.

Enfin, le dernier titre, Merci, qu'il considère comme une chanson «testament», se veut une synthèse de ce qu'il apprécie le plus dans la vie, à commencer par l'amour et la sagesse.

Pour cette dernière chanson, Lapointe a avoué avoir eu un blocage alors qu'il était rendu à mi-chemin dans sa composition. Son ami Marcel Lefebvre l'a complétée avec «sa main de poète» et elle terminera le prochain spectacle que l'artiste compte faire bientôt.

Lapointe fera aussi une tournée en 2010, année au cours de laquelle il mettra un terme à son passage au Sénat en espérant voir son projet de loi sur les appareils de loterie vidéo adopté.

Le dernier album de l'ancien Jérolas remontait à 2005, un album produit avec son fils, Jean-Marie.

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer