L'équipe du Grand Montréal comédie fest dresse un bilan plus que positif de sa première édition qui s'est conclue dimanche.

LA PRESSE CANADIENNE

La directrice générale de ce nouveau festival d'humour, Diane Arseneau, affirme que son équipe a réalisé un exploit en présentant 91 spectacles, du 1er au 15 juillet, au sein de six salles situées dans six villes en moins de huit mois de préparation.

Le Grand Montréal comédie fest s'était donné comme mandat de faire une place de choix aux artisans de la relève. Le festival a aussi misé sur la présence des femmes, puisque près du tiers des humoristes en vedette étaient de sexe féminin.

Le festival a commencé le 1er juillet avec le spectacle 100 humoristes en 100 minutes. Orchestré par Gabriel D'Almeida Freitas, 100 humoristes de tous acabits, hommes, femmes, jeunes, vieux, artistes de la relève ou humoristes bien établis se sont succédé sur les planches de L'Olympia et n'ont eu qu'une petite minute pour faire rire.

Le festival a véritablement pris un deuxième envol les 5, 6 et 7 juillet derniers alors que huit humoristes se sont baladés en hélicoptère pour se produire dans plus d'une ville le même soir, soit Montréal, Châteauguay et Saint-Eustache.

Sans doute la série qui a fait le plus parler durant le festival, celle où des humoristes bien établis ont fait la première partie de leur idole de la relève. Des vedettes de l'humour, dont Louis-José Houde, François Bellefeuille et Billy Tellier se sont prêtées au jeu.

Louis-José Houde a présenté six représentations uniques à guichets fermés au Bordel Comédie Club.

La soirée d'humour politique F ck la culture du viol avait pour but de dénoncer les agressions à caractère sexuel et la culture du viol. Avec Judith Lussier et Richardson Zéphir à l'animation, ce spectacle a prouvé que l'humour peut être porteur de changement.

Grand Montréal comédie fest a été créé par des humoristes québécois, à la suite de l'affaire Gilbert Rozon, après que plusieurs humoristes eurent refusé de se produire au festival Juste pour rire. Ce festival se poursuit jusqu'au 29 juillet.

Pour ce qui est du Grand Montréal comédie fest, les organisateurs disent déjà penser à la deuxième édition, mais vouloir dormir le reste du mois de juillet avant d'en parler davantage...