Source ID:; App Source:

Un gros «wow» pour Beck!

Beck était la tête d'affiche principale de la... (Photo Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil)

Agrandir

Beck était la tête d'affiche principale de la scène Bell en ce huitième soir de festival.

Photo Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil

À tout seigneur, tout honneur... On aurait pu emprunter à Beck lui-même le titre de cette critique en la chapeautant d'un gros «Wow». À sa première visite à Québec, l'Américain a offert un spectacle musicalement enlevant, visuellement soigné, éminemment sympathique... Mais peut-être un peu court.

Notre homme s'est pointé sur scène avec 15 minutes de retard, chapeau vissé sur la tête, arborant la chemise à motif de léopard. Avec une prestation qui s'est terminée à 23h05, on comprend qu'il n'avait pas de temps à perdre...  Beck a lancé les festivités en nous balançant deux vieux succès en pleine poire: Devil's Haircut pour se réchauffer, puis le hit fondateur Loser. «Woah! Merci!», a-t-il lancé en entendant les Plaines reprendre d'une seule voix le célèbre refrain: «I'm a loser baby, so why don't you kill me...»

> La suite sur le site du Soleil




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer