Source ID:; App Source:

Festival d'été de Québec : party électro de feu!

Skrillex est débarqué à Québec avec plus de... (Photo: PC)

Agrandir

Skrillex est débarqué à Québec avec plus de camions de production que Bon Jovi. Il est arrivé sur scène à 22h30, sa table tournante étant placée dans un immense vaisseau spatial qui s'élevait dans les airs.

Photo: PC

(Québec) Les soirées se suivent et ne se ressemblent pas sur les Plaines d'Abraham pour le Festival d'été de Québec. Mardi, Johnny Hallyday se produisait en grand sur la scène principale. Pour le reste du festival sont attendus Aerosmith, Sarah McLachlan, The Offspring et Vincent Vallières.

Grande première, mercredi soir: le FEQ avait programmé une soirée 100% électro avec Major Lazer et Skrillex qui tenaient le haut de l'affiche. Le but, mais surtout le défi: toucher une nouvelle clientèle de festivaliers dans un marché habituellement très rock.

Mission accomplie: c'était LE rendez-vous des jeunes de Québec. Les dirigeants du FEQ auraient été charmés d'entendre ce que les nombreux spectateurs avaient à dire sur la programmation. «C'est la soirée la plus hot», a lancé Félix-Antoine Lemieux, 14 ans, qui était arrivé sur les Plaines avec ses trois potes tôt en après-midi pour avoir une bonne place pour la tête d'affiche finale. «Skrillex n'est pas encore sur scène et c'est déjà super bon», a-t-il lancé alors que les trois Hollandais de Nobody Beats The Drum étaient derrière les platines vers 19h pour un set fort réussi.

Les programmateurs auront gagné leur pari électro. Âgées de 18 ans, Chloé Germain et ses trois copines étaient sur les Plaines depuis midi pour patienter pour Skrillex, qu'elles ont découvert sur Internet. «J'aime le dubstep», disait Chloé, heureuse que le FEQ programme une soirée pour «la génération future» qui écoute de la «musique différente».

À 20h, le jeune DJ prodige AraabMusik a suivi sur scène, lui qui a notamment participé à la dernière édition de Pop Montréal. Le DJ n'a pas besoin de projection derrière lui pour capter l'attention de la foule: seul un écran géant suffit pour être renversé par son talent de percussionniste et pour que des milliers de bras s'agitent dans les airs.

Le party a atteint un autre niveau avec le DJ Zedd et ses remix pop de tubes des Adele, LMFAO et Justice. Avec son look de jeune premier, le blondinet allemand était très généreux et porté vers le public. Plusieurs adolescentes sont sans doute tombées amoureuses de lui.

La nuit est tombée avec une ambiance survoltée pour Major Lazer, qui avait mis le paquet: un «M» et un «L» gonflables, des projections explosives et des danseuses lascives (le mot est faible). Diplo était accompagné d'un MC et d'un assistant DJ (Switch ne tourne plus avec lui). À un moment donné, tous se sont mis torses nus... et des spectateurs aussi, faisant tourner leur t-shirt dans les airs. Le segment de dancehall/reggae de Major Lazer et les remix pop étaient efficaces à souhait...

La musique électronique a la cote par les temps qui courent. Oubliez les DJs cachés jadis derrière leurs platines: ils sont devenus de véritables pop stars.

Skrillex a raflé deux des quatre prix pour lesquels il était en nomination au dernier gala des Grammy. Il est débarqué à Québec avec plus de camions de production que Bon Jovi. Il est arrivé sur scène à 22h30, sa table tournante étant placée dans un immense vaisseau spatial qui s'élevait dans les airs.

Il a lancé le bal avec Right In, devant une foule en délire et complètement à ses pieds. Sa prestation était spectaculaire et à grand déploiement: jets de fumées, mini-feux d'artifice, projections futuristes, rayons laser et lui qui se donne entièrement aux platines, fouettant la foule de faire du bruit avec grand succès.

C'était impressionnant de voir des adolescents (et des plus vieux, quand même) raffoler de musique à longs passages instrumentaux (à jeun pour la plupart). Ils n'attendaient pas le refrain accrocheur, mais les montées et changements de rythmes, recréant une énorme et dense piste de danse sur les Plaines d'Abraham.

La foule a particulièrement apprécié le remix de Skrillex de Good Feeling de Flo Rida avec Levels de Avicii, alors que nous - l'âge oblige - avons bien apprécié celui de Sabotage des Beastie Boys.

Skrillex avait l'air comblé de satisfaction, lui qui avait mis une photo sur Twitter et Instagram le matin même, disant que le lever de soleil qu'il voyait des airs de sa chambre d'hôtel sur le fleuve Saint-Laurent était le plus beau qu'il ait vu de sa vie.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer