Les proches de Thérèse Tanguay Dion ont commencé à défiler jeudi avant-midi dans un complexe funéraire de Laval pour rendre un dernier hommage à la matriarche de la famille, morte à l’âge de 92 ans le 17 janvier dernier.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

L’événement qui devait initialement être ouvert au public a finalement été tenu en privé, la famille craignant les débordements. Un important dispositif de sécurité a d’ailleurs été mis en place pour s’assurer que les funérailles de Maman Dion aient lieu dans l’intimité.

La majorité des 13 enfants, dont Claudette, qui dirige la Fondation Maman Dion, sont arrivés en autobus vers 9 h. La dernière sœur de Thérèse Tanguay, Jacqueline, était aussi présente. Elle célébrera ses 89 ans en mai, nous a-t-elle dit sourire en coin. Céline, qui donnait un deuxième spectacle en deux soirs au Centre Bell mercredi soir, est arrivée vers 10 h, entrant discrètement par une porte de côté, à l’abri des nombreuses caméras.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Claudette Dion (au centre)

La Presse a pu entrer brièvement pour présenter ses condoléances à la famille. Tous les enfants étaient présents : Denise, Clément, Claudette, Liette, Michel, Louise, Jacques, Ghislaine, Linda, Manon, les jumeaux Pauline et Paul, et bien sûr Céline. On pouvait y entendre les pièces de l’album Inscape, d’Alexandra Stréliski.

Dans la grande pièce au centre de laquelle se trouvait l’urne de Maman Dion entourée de plusieurs centaines de fleurs blanches, on pouvait voir de nombreuses photographies de la famille, à différentes époques.

Les deux décorations remises à Thérèse Tanguay Dion étaient aussi exposées : la médaille du gouverneur général du Canada reçue en 2015 pour son travail bénévole au service des enfants et une médaille de l’Assemblée nationale du Québec, reçue l’an dernier pour son action auprès des jeunes grâce à sa Fondation, qui soutient l’éducation des enfants en milieu défavorisé.

Avant d’entrer au salon, les invités devaient s’identifier en arrivant, une liste de parents et d’amis ayant été dressée par la famille. Une fois admis, ils ont tous reçu une petite carte avec deux chansons. La première, Quand, écrite par Claudette Dion et Luc De Larochellière, et Ce n’était qu’un rêve, écrite par Thérèse Tanguay elle-même et son fils Jacques.

Parmi les invités, Sœur Angèle, une amie de longue date de Maman Dion, venue lui dire un dernier au revoir.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Sœur Angèle

« Je l’ai bien connue lorsque j’étais porte-parole de Metro, on était dans le même magasin, elle vendait ses pâtés ! Je la voyais à différentes occasions, à son anniversaire, à la fête des Mères. Je l’ai vue la dernière fois l’année dernière, elle souffrait beaucoup d’arthrose, elle m’avait dit : j’ai hâte de mourir… »

Le producteur Vito Luprano est également venu rendre hommage à Thérèse Dion. L’ex-vice-président de Sony Canada a signé les premiers contrats de Céline avec la maison de production de disques. « On l’a signé dès ses 18 ans et puis on a travaillé 23 ans ensemble, jusqu’à son album Taking Chances, a-t-il rappelé, donc j’ai bien connu toute sa famille, René, ses frères et sœurs. »

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Vito Luprano

De Maman Dion, il garde de beaux souvenirs. « Je suis tout de suite tombé amoureux d’elle. Elle pouvait être “tough”, mais elle était tendre. Même si elle a eu 14 enfants, elle avait encore beaucoup d’amour à donner. »

Autre témoignage d’affection : celui de Josélito Michaud, venu lui aussi dire au revoir à une « amie ».

« C’est quelqu’un qui m’a toujours impressionné par sa capacité à prendre sur elle, à gérer, je veux dire, elle a eu 14 enfants, dont Céline, qui est une star internationale, et elle gardait les pieds sur terre, elle avait cet espèce de gros bon sens, et elle redonnait beaucoup. Je sais que c’est cliché, mais c’est une mère qu’on aurait tous aimé avoir. »

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Josélito Michaud

Plusieurs autres personnalités publiques étaient attendues plus tard ce jeudi, dont, Julie Snyder, qui avait produit ses émissions de cuisine Maman Dion et Le brunch de Maman Dion.