Source ID:; App Source:

Madonna déçoit les villageois du Malawi

Quelque 400 villageois faisaient le pied de grue... (Photo: Reuters)

Agrandir

Quelque 400 villageois faisaient le pied de grue devant l'orphelinat Home of Hope à Mchinji. Certains d'entre eux, la plupart pieds nus, ont grimpé aux arbres ou sur le mur d'enceinte de l'orphelinat, mais ont été tenus à l'écart par plusieurs policiers en uniforme.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Mchinji

La pop star américaine Madonna, qui se trouve au Malawi pour une seconde adoption, a fait des centaines de déçus parmi les villageois qui ont été tenus à l'écart et n'ont pu l'apercevoir mardi lors de sa visite à l'orphelinat où elle avait adopté son fils David Banda.

«Nous sommes déçus par Madonna. Nous n'avons pas pu la voir, pas plus que David. Nous étions venus jusqu'ici pour les voir», a expliqué à l'AFP Adam Chipula.

Ce sexagénaire faisait partie des quelque 400 villageois présents pour l'occasion devant l'orphelinat Home of Hope (Maison de l'espoir) à Mchinji, à 120 km de Lilongwe, la capitale du Malawi.

Certains d'entre eux, la plupart pieds nus, ont grimpé aux arbres ou sur le mur d'enceinte de l'orphelinat, mais ont été tenus à l'écart par plusieurs policiers en uniforme, qui ont également repoussé un contingent de journalistes, provoquant quelques échauffourées.

Les journalistes, essentiellement des envoyés spéciaux de médias internationaux qui traquent la chanteuse depuis son arrivée dimanche dans ce pays pauvre d'Afrique australe, ont échangé quelques coups avec les policiers.

«On nous a donné l'ordre de ne laisser aucun intrus entrer dans l'orphelinat», a dit un officier.

«C'est une visite privée», a simplement lâché le responsable de la sécurité de Madonna.

La presse a finalement été chassée et les photographes sont repartis bredouilles, sans image de la star et de David, qui retournait pour la seconde fois à l'orphelinat depuis son adoption formelle l'an dernier.

Madonna a passé deux heures dans le centre, dont elle a pu sortir par une autre issue, évitant une fois de plus les regards et les objectifs.

Elle était venue inaugurer officiellement une structure visant à accueillir 500 orphelins, construite grâce à son organisation caritative Raising Malawi.

«Elle est venue rembourser sa dette envers l'orphelinat qui lui a donné David», a commenté une villageoise, Chipililo Mushenge.

L'orphelinat, qui emploie une centaine de personnes, dispose d'une crèche, ainsi que d'une école primaire et secondaire.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer