Le Musée d’art de Joliette vient de s’enrichir d’une cinquantaine d’œuvres importantes, principalement des sculptures et des peintures, dont neuf œuvres de Jean-Paul Riopelle et quatre de Paul-Émile Borduas, sans compter quelques pièces de plus d’une vingtaine d’artistes peintres tels que Cornelius David Krieghoff, Jordi Bonet, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, Marc-Aurèle Fortin et Arthur Lismer. Ce don d’œuvres fait par la famille du docteur Richard Morisset est estimé à plus de 3,5 millions de dollars.

Publié le 30 nov. 2021
Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse

Recueillie pendant plus de soixante-cinq ans par le docteur Morisset, cette impressionnante collection est aussi accompagnée d’un don de 100 000 $ qui servira à assurer la conservation des œuvres, ainsi qu’à aider à la diffusion de la collection du Musée d’art de Joliette de manière générale.

Il s’agit d’un des plus importants dons d’œuvres que le Musée d’art de Joliette ait reçus à ce jour, c’est pourquoi l’une des salles de l’exposition permanente du MAJ a été baptisée Salle Famille DRichard Morisset, en reconnaissance de cette inestimable contribution. Fondé en 1967, le Musée d’art de Joliette abrite l’une des plus importantes collections d’art au Québec, soit près de 8900 œuvres datant de l’époque précolombienne à nos jours.

« Je n’ai pas acquis cette collection pour moi, soutient le DMorisset dans un communiqué. Je ne dis pas que je n’ai pas eu de plaisir à la constituer, je dis que je l’ai constituée dans le but, au soir de ma vie, de la donner à la collectivité. Cette collection, j’en aurai été le gardien pour un temps, elle m’aura entre autres servi à transmettre ma passion pour l’art à mes quatre enfants […]. Avec leur accord et leur volonté commune de garder unifiée celle-ci et d’en faire profiter les autres, je la donne maintenant au suivant, à un musée en qui j’ai confiance et qui saura la faire rayonner. »

PHOTO YSABELLE LATENDRESSE, FOURNIE PAR LE MUSÉE D’ART DE JOLIETTE

L’équipe du Musée d’art de Joliette a procédé à l’inauguration de la salle Famille DRichard Morisset, en présence des membres de la famille, qui voue un attachement profond à la région de Lanaudière.

La famille Morisset désire aussi que son geste en inspire d’autres, notamment dans l’espoir qu’une culture philanthropique se développe davantage au sein de la communauté francophone du Québec.

Issu d’une famille d’artistes, le docteur Richard Morisset est le fils de Mia Riddez, qui est devenue en 1955 la première femme présidente de l’Union des artistes, en plus d’avoir été comédienne et écrivaine de téléromans à succès.