La question environnementale est greffée aux projets de Jessica Houston depuis 20 ans. À Occurrence, l’artiste montréalaise présente une installation, Letters to the Future, qui repose sur une initiative réalisée il y a deux ans : elle a fait enfouir dans un glacier de l’Antarctique une capsule temporelle contenant 14 lettres écrites à l’intention des humains du futur.

Éric Clément
Éric Clément La Presse

Il y a un peu plus de 600 ans, un phénomène marquant dans l’histoire occidentale commençait à émerger. Le Moyen Âge s’éclipsait. De nouveaux penseurs se replongeaient dans l’Antiquité pour s’inspirer de la littérature, de la philosophie et des sciences apparues à l’époque gréco-romaine. La Renaissance allait donner un coup de fouet et de fraîcheur à l’Occident, amplifiant sa vision du monde et de la vie.

L’artiste multimédia Jessica Houston s’est souvenue de cette période historique fondamentale quand elle a réalisé que la planète pourrait bien être en train de vivre un tel virage existentiel avec une prise de conscience nouvelle. En essayant de s’inspirer de la sagesse des Anciens pour aller de l’avant de façon raisonnée, mais aussi par instinct de survie.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

J’ai alors demandé à 14 personnes d’écrire une lettre pour le futur. Les lettres cachetées avec les signatures au dos des enveloppes ont été mises dans une capsule hermétique placée dans un glacier de l’Antarctique.

Jessica Houston

Parmi les signataires de ces lettres, on trouve la poète canadienne Anne Michaels, le philosophe et physicien italien Carlo Rovelli, le compositeur estonien Arvo Pärt, le ministre du Patrimoine canadien et écologiste Steven Guilbeault, l’ex-président du Conseil circumpolaire inuit Okalik Eegeesiak, et les deux jumelles de 10 ans que Jessica Houston a eues avec son conjoint, le professeur Bruno Tremblay, spécialiste de la variabilité climatique.

« Ce sont toutes des personnes très diverses pour envoyer dans le futur une grande variété de connaissances, dit Jessica Houston. Et ce, de façon collective, car je crois que c’est comme ça qu’il faut agir. Travailler ensemble. »

Née à Chicago, diplômée de Concordia et installée à Montréal depuis une dizaine d’années, Jessica Houston explore nos relations avec l’environnement en voyageant. Elle s’est rendue dans l’Arctique canadien, en Antarctique, en Islande, au Groenland et en Italie.

  • The Long View, œuvre de 2015 de Jessica Houston

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    The Long View, œuvre de 2015 de Jessica Houston

  • Living Memory, œuvre de Jessica Houston exposée en 2018 à la Maison des arts de Laval

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

    Living Memory, œuvre de Jessica Houston exposée en 2018 à la Maison des arts de Laval

1/2
  •  
  •  

« Je pense que l’art permet de faire en sorte que l’on porte attention à la crise climatique, dit-elle. Il y a de plus en plus d’actions en ce sens. Et beaucoup de collaborations, dans tous les secteurs de l’activité humaine. Ce qui est encourageant, c’est de voir à quel point les jeunes sont impliqués aujourd’hui. C’est très positif. Mais la crise climatique est aussi intimement liée à la justice sociale. »

Un mètre de profondeur

C’est Alain Hubert, fondateur de l’International Polar Foundation, qui a placé la capsule contenant les 14 lettres dans un trou d’un mètre de profond foré dans un glacier de la région de la terre de la Reine-Maude, près de la station scientifique belge Princesse-Élisabeth, la première à n’émettre aucun gaz dans l’atmosphère.

PHOTO FOURNIE PAR OCCURRENCE

Deployment ll (Inserting Letters in Ice) – Antarctica, 2019, photo courtoisie d’Alain Hubert, International Polar Foundation, impression numérique, 21 po sur 16 po

La capsule temporelle – qui peut flotter et résister à une certaine pression – va être entraînée par la progression du glacier dans les centaines d’années à venir. Jessica Houston l’a fait placer de telle sorte que l’objet devrait se trouver dans l’océan dans plus ou moins 1000 ans, tout dépendant de l’efficacité des actions qui seront prises dans les années et décennies à venir pour diminuer, voire arrêter les émissions de gaz à effet de serre.

Jessica Houston espère que la capsule sera récupérée intacte. Seules les personnes qui ont fourni une enveloppe en connaissent le contenu. « Je sais que certaines ont fait des dessins, dit Jessica Houston. Et puis les signatures sur les enveloppes, ce sera comme si les gens dans 1000 ans pouvaient entendre la voix des 14 personnes. »

  • Une des 14 enveloppes

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Une des 14 enveloppes

  • Enveloppe de l’une des deux jumelles de Jessica Houston

    PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

    Enveloppe de l’une des deux jumelles de Jessica Houston

1/2
  •  
  •  

L’installation comprend ainsi les photos des enveloppes, des images prises en Antarctique, dont celle où l’on voit la capsule, comme si elle venait d’être libérée par le glacier… en l’an 3019. Et des documents permettant de comprendre la démarche, dont des enregistrements sonores de participants qui expliquent leur vision sur cette initiative.

  • Deployment Site : 70,5700 S, 23,6086 E – Antarctica, 2019, photo courtoisie d’Alain Hubert, International Polar Foundation, impression numérique, 61 cm sur 92 cm

    PHOTO FOURNIE PAR OCCURRENCE

    Deployment Site : 70,5700 S, 23,6086 E – Antarctica, 2019, photo courtoisie d’Alain Hubert, International Polar Foundation, impression numérique, 61 cm sur 92 cm

1/1
  •  

30 ans… passés

Occurrence devait fêter en grand son 30e anniversaire, mais la pandémie a forcé le report des festivités. Les administrateurs de l’espace d’art et d’essai contemporains fondé en 1989 par Lili Michaud ont tout de même décidé de créer une bourse de 5000 $ à l’occasion de ses 30 ans.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Lili Michaud, directrice d’Occurrence

La bourse vise à encourager un ou une artiste ayant déjà exposé dans la galerie et ayant entre 10 et 25 ans de pratique. Elle a été attribuée par un jury à l’artiste Marie-Claude Bouthillier, lauréate des prix Ozias-Leduc, en 2013, et Louis-Comtois, en 2011.

Consultez le site de Jessica Houston : https://www.jessicahouston.net

Consultez le site de Marie-Claude Bouthillier : http://marieclaudebouthillier.org