Le musée du Château Ramezay, institution du Vieux-Montréal vouée à faire connaître l’histoire de Montréal et du Québec des origines jusqu’à aujourd’hui, célébrera ses 125 ans vendredi.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Ce respectable anniversaire a toutefois lieu dans l’actuel contexte de pandémie dont les impacts ont été très importants sur les revenus de l’institution. Dans l’espoir de renverser la vapeur, celle-ci invite les amateurs d’histoire, de muséologie et les citoyens de s’y rendre et lancera sous peu une importante campagne de financement.

Le jeudi 9 avril 1896, la Société d’archéologie et de numismatique de Montréal ouvrait donc les portes d’un tout nouveau musée dans un bâtiment qui était néanmoins beaucoup plus vieux. Le Château Ramezay fut en effet construit durant la période de la Nouvelle-France. Il devint plus tard le premier édifice classé monument historique au Québec.

Aujourd’hui, le musée compte différents artefacts témoignant de l’histoire du Québec dont un des joyaux est sans aucun doute une voiture De Dion-Buton considérée comme le premier véhicule à moteur immatriculé au Québec et propriété d’Ucal-Henri Dandurand, homme d’affaires fortement associé au développement de Rosemont.

L’an dernier, en raison de la pandémie, le musée a enregistré une chute vertigineuse de son nombre de visiteurs alors que les recettes au guichet comptent pour 40 % du budget annuel. Étant un endroit très fréquenté par les groupes scolaires, l’institution lance donc l’appel « Venez faire un tour ! » aux citoyens qui n’y auraient pas remis les pieds depuis leur enfance.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Le musée du Château Ramezay le 31 mai 2020.

La pandémie n’étant toutefois pas terminée, le musée propose des plages de visites limitées aux week-ends, soit de 10 h à 16 h 30 les samedis et dimanches.

Par ailleurs, une campagne de financement sous le thème « 125 ans au cœur de notre communauté » sera officiellement lancée le mois prochain.