Conjointe de l’artiste, critique et ex-directeur adjoint du Musée des beaux-arts de Montréal Léo Rosshandler, mort le 10 juin dernier, Andrée Tessier est décédée lundi, à Montréal.

Éric Clément Éric Clément
La Presse

Ayant travaillé dans le domaine des relations publiques au gouvernement fédéral, à Ottawa, mais aussi au Vatican, Andrée Tessier, née en 1941, a été la conjointe de Léo Rosshandler pendant 17 ans. « Andrée a été une personne de grande influence dans le monde des communications et de l’art », dit Victor Pimentel, commissaire d’exposition et ami d’Andrée Tessier et Léo Rosshandler.

« Elle s’est beaucoup activée dans l’ombre de Léo, ajoute Bernard Lévy, artiste, romancier et ex-directeur de la revue Vie des arts. Elle a été secrétaire générale de Vie des arts pendant 10 ans. Elle a soutenu généreusement le magazine conjointement avec Léo pendant 25 ans. Elle a aussi beaucoup réseauté avec des personnalités du monde l’art, mais aussi politiques. Et elle a soutenu discrètement, mais de façon efficace bien des artistes, notamment le peintre et graveur Louis-Pierre Bougie. »

« Avec Léo, ils formaient un couple solide et charmant, dit Victor Pimentel. Andrée s’ennuyait énormément de lui depuis son décès et, malgré les efforts que ses amis et proches ont faits pour l’occuper et faire des activités, elle a succombé à la tristesse et à la solitude engendrées par le départ de son mari. »