Le parc régional de Val-David–Val-Morin, dans les Laurentides, est un secret bien gardé des amateurs d’ornithologie : il héberge une héronnière, peuplée d’une trentaine d’oiseaux répartis dans treize nids sur le lac Amigo. Deux observatoires permettent de les observer tout en respectant une saine distance pour ne pas nuire à la nidification annuelle. Martin Chamberland en a tiré ces clichés croqués sur le vif.

Martin Chamberland Martin Chamberland
La Presse

  • Un héron arrive au nid pour retrouver ses bébés.

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Un héron arrive au nid pour retrouver ses bébés.

  • PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

  • Un geai bleu

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Un geai bleu

  • Des libellules sur le lac Amigo

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Des libellules sur le lac Amigo

  • Un écureuil juché sur la cime d’un arbre mort

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Un écureuil juché sur la cime d’un arbre mort

  • Un oiseau se cherche un lunch au milieu du lac Amigo.

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Un oiseau se cherche un lunch au milieu du lac Amigo.

  • Un oiseau vient d’attraper une bestiole dans les marécages.

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Un oiseau vient d’attraper une bestiole dans les marécages.

1/7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La démarche de notre photographe

Martin Chamberland a eu envie d’explorer l’art de photographier la nature sauvage pendant quelques heures en réalisant ce reportage dans les Laurentides. « J’ai constaté à quel point c’est vraiment difficile : les animaux apparaissent et disparaissent aussitôt. Il faut être sur le qui-vive en permanence, pour être prêt à prendre une photo à tout instant, tout en restant très silencieux. » Il faut aussi être bien équipé, puisqu’il est souvent compliqué de s’approcher des animaux. Ces photos ont été prises avec une 400 mm f2.8 et un doubleur, donc une 800 mm f5.6.