(Montréal) Le Musée d’Orsay n’a pas mis fin à sa collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), contrairement à ce que rapportait une publication spécialisée cette semaine.

La Presse canadienne

Le site The Artnewspaper a publié jeudi un article affirmant que plusieurs dirigeants de musées d’art, principalement en France, s’indignaient du congédiement abrupt de la directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, Nathalie Bondil.

L’article affirmait que le Musée d’Orsay, à Paris, était « le premier musée à annoncer qu’il suspend sa coopération avec le musée montréalais en annulant la partie canadienne d’une exposition commune consacrée au naturaliste Charles Darwin ».

Selon la directrice des communications du Musée d’Orsay, cette information est erronée.

« Contrairement à ce qui est rapporté par The Artnewspaper », la présidente des musées d’Orsay et de l’Orangerie, Laurence des Cars, « n’a pas déclaré rompre toute collaboration avec le Musée des Beaux-Arts », a écrit Amélie Hardivillier dans un courriel transmis vendredi à La Presse Canadienne.

Elle précise que Mme des Cars n’a eu jusqu’à maintenant « aucune nouvelle » de la direction du MBAM concernant l’exposition « Les origines du monde », organisée conjointement par les deux institutions.

« Aucune décision n’est prise à ce stade concernant l’étape à Montréal et l’exposition aura bien lieu au Musée d’Orsay à partir du 10 novembre », ajoute-t-elle.

Nathalie Bondil a déclaré avoir été congédiée de son poste de directrice générale et conservatrice en chef parce qu’elle remettait en question certaines décisions, et non en raison d’un climat de travail toxique comme le prétend le conseil d’administration de l’institution.

En annonçant lundi qu’il montrait la porte à Mme Bondil, le conseil d’administration avait expliqué que c’était en raison de « témoignages troublants d’employés faisant état d’une détérioration évidente du climat de travail ».