Pas besoin de faire de longues heures de route pour taquiner le poisson. Bien sûr, une partie de pêche dans une pourvoirie ou un lac isolé garde tout son charme, mais les parcs riverains de Montréal et des environs attirent aussi beaucoup de pêcheurs, qui y font parfois de très belles prises. Le photographe Marco Campanozzi est allé à la rencontre de certains d’entre eux.

Marco Campanozzi Marco Campanozzi
La Presse

« Avec cet essai, j’ai voulu montrer le lien fort qui existe entre le pêcheur et l’eau, explique le photographe Marco Campanozzi. J’ai rencontré des jeunes, des retraités, des pères, des fils, des gens de partout. J’ai aussi surtout vu qu’à la pêche, le temps passe à un rythme différent, plus simplement qu’à l’habitude. J’ai essayé de montrer cette attente, cette patience du pêcheur pour qui tout s’arrête quand le bout de sa ligne touche à l’eau. »

  • Gino vient souvent pêcher au parc Saint-Louis de Lachine, surnommé le parc du Phare, avec son frère.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Gino vient souvent pêcher au parc Saint-Louis de Lachine, surnommé le parc du Phare, avec son frère.

  • Des amis regardent passer un bateau sur le lac en attendant une touche.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Des amis regardent passer un bateau sur le lac en attendant une touche.

  • La pêche est une affaire de patience... même en ville.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    La pêche est une affaire de patience... même en ville.

  • Jinquan Ou pêche autour de Montréal depuis environ deux ans. Ce matin-là, c’est sur les berges du parc de Dieppe, en face du centre-ville, qu’il s’est installé.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Jinquan Ou pêche autour de Montréal depuis environ deux ans. Ce matin-là, c’est sur les berges du parc de Dieppe, en face du centre-ville, qu’il s’est installé.

  • Le parc de Dieppe, situé tout près d’Habitat 67 dans la Cité du Havre, est populaire auprès des pêcheurs de Montréal. Il n’est pas rare d’en croiser beaucoup en même temps.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Le parc de Dieppe, situé tout près d’Habitat 67 dans la Cité du Havre, est populaire auprès des pêcheurs de Montréal. Il n’est pas rare d’en croiser beaucoup en même temps.

  • Ghislain enlève délicatement l’hameçon de la bouche du petit esturgeon qu’il vient de pêcher.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Ghislain enlève délicatement l’hameçon de la bouche du petit esturgeon qu’il vient de pêcher.

  • Le jeune Gabriel Larose vient observer l’esturgeon avant sa remise à l’eau.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Le jeune Gabriel Larose vient observer l’esturgeon avant sa remise à l’eau.

  • Réjean Dinel, résidant de Verdun qui pratique la pêche urbaine depuis quelques années, vient à l’occasion pêcher avec son fil Richard (à gauche) au parc Saint-Louis.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Réjean Dinel, résidant de Verdun qui pratique la pêche urbaine depuis quelques années, vient à l’occasion pêcher avec son fil Richard (à gauche) au parc Saint-Louis.

  • Réjean Dinel surveille attentivement les lignes qu’il a lancées à l’eau.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Réjean Dinel surveille attentivement les lignes qu’il a lancées à l’eau.

  • Certains pêcheurs n’ont qu’une ligne ; d’autres ont des coffres bien garnis.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Certains pêcheurs n’ont qu’une ligne ; d’autres ont des coffres bien garnis.

  • Richard Dinel lance sa ligne à l’eau, en espérant faire une belle prise.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

    Richard Dinel lance sa ligne à l’eau, en espérant faire une belle prise.

1/11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •