La tombe du photographe américain Man Ray, grande figure du surréalisme, a été abîmée, a constaté mercredi un journaliste de l'AFP, au cimetière du Montparnasse, dans le sud de la capitale française.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon le photographe de l'AFP sur place, «la stèle semble avoir été arrachée» et le portrait de l'artiste était «brisé» sur la tombe. Aucune inscription n'a en revanche été constatée et les tombes voisines étaient intactes.

Le cimetière du Montparnasse, qui compte de nombreuses tombes d'artistes et personnalités -comme l'actrice américaine Jean Seberg, le chanteur français Serge Gainsbourg, le philosophe français Jean-Paul Sartre ou Simone Veil, grande figure de la vie politique française et européenne - a refusé de s'exprimer.

Interrogé par l'AFP, l'adjoint à la sécurité de la maire de cet arrondissement parisien, Cédric Grunenwald, a indiqué qu'aucune plainte n'avait été déposée au commissariat à ce sujet.

Né Emmanuel Rudzitsky en 1890 à Philadelphie, Man Ray a démarré sa carrière à New York avant de rejoindre la France et de se rapprocher du mouvement dada puis des surréalistes. Il est mort en 1976 à Paris.

Peintre, dessinateur et réalisateur, il est principalement connu pour son travail de photographe et des oeuvres comme Le violon d'Ingres, avec les ouïes de l'instrument dessinées sur le dos du modèle, la chanteuse Kiki de Montparnasse.

Une rétrospective de son oeuvre s'est tenue fin 2018-début 2019 à Albi.