Un «balayage complet» réalisé sur la version du Musée Van Gogh de la célèbre toile Les Tournesols du maître néerlandais a montré que le tableau n'est pas en condition pour voyager, car il est dans un état «stable, mais vulnérable», a déclaré jeudi le directeur du musée.

Mis à jour le 24 janv. 2019
ASSOCIATED PRESS

Dans le studio où se déroule la restauration de l'oeuvre, le directeur Axel Rueger a affirmé à l'Associated Press que l'établissement avait déterminé qu'il ne serait désormais plus possible de prêter le tableau à d'autres expositions ou à d'autres musées, et qu'il resterait donc toujours à Amsterdam.

La toile à dominante jaune de 1889 représentant des tournesols dans un vase est inspirée d'une autre version de l'oeuvre peinte un an plus tôt et exposée à la National Gallery de Londres. D'autres versions se trouvent à Philadelphie, Tokyo et Munich.

Le tableau à Amsterdam est loin d'avoir voyagé souvent : il n'a été prêté que six fois, la dernière fois à la National Gallery, pour pouvoir être accroché à côté de la version de ce musée londonien.

Ella Hendriks, qui a travaillé sur le projet de restauration en cours, a déclaré que la peinture avait été soumise à une série de tests qu'elle a comparés à un «balayage complet du corps» d'un patient. Les tests ont utilisé des machines d'imagerie de précision pour scruter la surface et décider ce qui pouvait ou ne pouvait pas être fait sur la toile.

Un test, généralement utilisé pour examiner les rétines, a donné un aperçu crucial en offrant un «croisement virtuel» de couches de peinture et de vernis.