Le gouvernement américain a rendu jeudi une toile de Picasso évaluée à 15 millions $ US à un musée de Paris, d'où elle avait été volée il y a plus de 10 ans.

Publié le 14 août 2015
Glynn A. Hill ASSOCIATED PRESS

L'immigration américaine a saisi ce tableau au New Jersey à la fin de l'année dernière.

Durant une cérémonie à l'ambassade française, la directrice de l'agence de l'immigration et des douanes, Sarah Saldana, a officiellement remis La coiffeuse à Frédéric Doré, le chef adjoint de mission de l'ambassade.

La toile qui avait été expédiée de la Belgique devait se rendre dans le quartier Queens, à New York, lorsqu'elle a été interceptée à Newark, au New Jersey.

Kelly Currie, le procureur américain intérimaire pour le district Est de New York, raconte que le paquet a soulevé les soupçons, car il était destiné à un entrepôt climatisé, une destination pour le moins curieuse lorsqu'un colis français indique contenir un cadeau de Noël d'une valeur de 37 $ US.

L'affaire a été traitée par les agences gouvernementales des deux pays à une vitesse sans précédent, a-t-il ajouté.

Les autorités n'ont pas révélé qui a expédié le tableau ni comment il a été volé. L'enquête se poursuit. Aucune arrestation n'a été effectuée, a indiqué M. Currie.

En novembre 2001, les responsables du Musée d'art moderne de Paris ont découvert que l'oeuvre avait disparu de l'entrepôt en allant la chercher pour la préparer pour une exposition en Inde.

Les autorités n'ont pas dit quand exactement elle serait rendue au musée. Elle a subi quelques dommages mineurs et devra être restaurée.

Picasso a peint La coiffeuse en 1911.