La France étudie la possibilité de prêter La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix à la Chine, mais elle prendra sa décision en fonction de «l'état du tableau», a indiqué mercredi à l'AFP le cabinet du ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

Publié le 11 déc. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le ministère a confirmé une information du quotidien Le Monde selon laquelle la France envisageait d'envoyer ce chef-d'oeuvre du musée parisien du Louvre en Chine, avec d'autres oeuvres d'art importantes, dans le cadre du 50e anniversaire de la proclamation de la République populaire de Chine.

«Il y a un gros projet d'exposition avec des prêts d'oeuvres exceptionnelles», a indiqué le cabinet de Mme Filippetti. «Plusieurs hypothèses sont évoquées dont le prêt de La liberté guidant le peuple, mais pas seulement [celle-là]. C'est une parmi d'autres.»

«C'est le critère de l'état du tableau qui déterminera la décision définitive des autorités françaises», a assuré le cabinet.

Une source diplomatique du Quai d'Orsay a elle aussi confirmé à l'AFP que la toile de Delacroix figurait bien parmi une liste d'oeuvres susceptibles d'être prêtées à Pékin.

Le ministère des Affaires étrangères souhaite contribuer positivement à la célébration de cet anniversaire, notamment par le biais culturel, selon cette source.

«La Liberté, qui est une des oeuvres les plus connues en Chine, est évoquée parmi d'autres», selon le Ministère.

Rien n'a été décidé à ce stade et le ministre Laurent Fabius n'a pas de préférence pour telle ou telle oeuvre, assure-t-on de même source.

La Liberté guidant le peuple de Delacroix vient de regagner ses pénates après un an passé au musée du Louvre-Lens, dans le nord de la France. En février dernier, le grand tableau y avait été vandalisé par une femme qui y avait laissé une inscription. La toile avait aussitôt été restaurée.