La quatrième présentation de l'événement hivernal Luminothérapie commence aujourd'hui dans le Quartier des spectacles avec l'installation Entre les rangs, créée sur la place des Festivals, et l'animation Trouve Bob, projetée sur sept façades du centre-ville jusqu'au 2 février.

Mis à jour le 11 déc. 2013
Éric Clément LA PRESSE

Luminothérapie est devenue une féerique habitude de l'hiver montréalais. Et même de l'hiver belge, puisque l'installation Iceberg, érigée l'an dernier sur la place des Festivals par Atomic3 (Félix Dagenais et Louis-Xavier Gagnon-Lebrun), est une des attractions de la 12e édition des Plaisirs d'hiver de Bruxelles.

Cette année, les deux oeuvres créées à Montréal combinent humeur bon enfant et évocation de l'histoire du Québec. L'équipe de la firme d'architecture Kanva s'est inspirée des rangs créés à l'époque de la colonisation le long du Saint-Laurent pour concevoir une oeuvre originale sur la place des Festivals: un parterre de tiges en fibres de nylon qui figure un champ de blé.

Les 28 500 longues tiges plantées dans un plastique recyclé sont coiffées de réflecteurs de lumière. D'inégales hauteurs, elles sont illuminées jusqu'à 1h du matin par 80 sources de lumière placées sur les grands lampadaires qui bordent la grande place. La lumière bouge doucement depuis la rue Sainte-Catherine jusqu'au boulevard De Maisonneuve, selon une savante programmation informatique.

Avec la neige et les bourrasques qui font bouger les épis, Entre les rangs évoque les champs céréaliers battus par les brises du corridor laurentien. Hier, des amoureux sont venus se faufiler entre ces longues tiges pour s'embrasser. Des petits chemins ont été créés au sein du «champ» pour faciliter les passages. On peut aussi profiter de la musique émise par 20 haut-parleurs plantés ici et là et qui diffusent une bande sonore créée en collaboration avec Patrick Watson.

«C'est une installation qui se veut poétique et qui offre une pause dans la ville, dit Rami Bebawi, cofondateur de Kanva. Les gens sont d'abord intrigués par l'installation, prennent des photos puis se promènent à l'intérieur, les mains dans les poches. C'est cette expérience magique.»

La magie et l'enfance sont aussi très présentes dans la deuxième oeuvre, l'animation vidéo Trouve Bob créée par Gabriel Poirier-Galarneau et Rémi Vincent, fondateurs de la firme multimédia Champagne Club Sandwich.

Très ludique, Trouve Bob est une projection de type dessin animé très design et en musique sur sept façades différentes du centre-ville. Chaque fois, il faut trouver le personnage de Bob au sein de trois différents jeux de difficulté croissante. Et ce n'est pas facile, car les personnages se ressemblent beaucoup et on a un temps limité (70 s, 40 s et 30 s) pour trouver Bob!

À vous de jouer! Sur la façade du pavillon Président-Kennedy de l'UQAM, vous verrez Bob flirter avec les femmes à barbe d'une fête foraine. Sur celle de la Grande Bibliothèque, il est caché parmi des robots. Il navigue sur un bateau pirate au cégep du Vieux Montréal, s'amuse dans un party à la place de la Paix, se retrouve parmi des bonbons au Centre de design de l'UQAM, avec des étoiles sur le clocher de l'UQAM et dans les arbres d'une forêt magique près de la station de métro Saint-Laurent.

«On voulait que ce soit joyeux, mais aussi un beau spectacle visuel, explique Gabriel Poirier-Galarneau. Même quand tu es dans ta voiture et que tu en vois 15 secondes, c'est beau.»

Avec les tours Desjardins maintenant éclairées en vert, le doux bleu de la façade du Musée d'art contemporain et les décors extérieurs de la Maison du jazz, le quartier de la place des Festivals a pris ses habits d'hiver et de lumières.