Une toile remise au patrimoine public du Royaume-Uni par la succession d'un riche collectionneur a été identifiée comme un autoportrait de Rembrandt valant 20 millions de livres (environ 30,9 millions $ CAN), ont indiqué les autorités lundi.

ASSOCIATED PRESS

La toile avait été offerte en 2010 par la succession de Edna Lady Samuel de Wych Cross, dont le mari était un grand collectionneur d'art hollandais et flamand.

Elle se trouve à Buckland Abbey, dans le sud-ouest de l'Angleterre, l'ancienne demeure du navigateur du 16e siècle Francis Drake.

Le portrait de l'artiste arborant un chapeau avec une longue plume blanche avait d'abord été vu comme une oeuvre accomplie par l'un des protégés de Rembrandt.

Mais le National Trust a indiqué qu'une enquête menée par Ernst van de Wetering, le principal spécialiste de Rembrandt, a déterminé qu'il s'agissait d'un autoportrait.

Jez McDermott, porte-parole du National Trust, a soutenu n'avoir jamais «osé imaginer» détenir un original de Rembrandt.

L'organisation, dont le mandat est de préserver le patrimoine culturel, ne peut vendre la toile évaluée à 20 millions de livres.