Les funérailles de Mathieu Lefevre, un peintre et sculpteur canadien décédé dans un accident de vélo la semaine dernière à Brooklyn, auront lieu mardi à New York.

Victoria Ahearn LA PRESSE CANADIENNE

Galerie Division, une galerie de Montréal qui a déjà exposé des oeuvres de l'artiste, a raconté que le jeune homme de 30 ans originaire d'Edmonton était décédé après avoir été frappé par un camion alors qu'il circulait à vélo dans un quartier industriel de Brooklyn où il avait un studio.

Hugues Charbonneau, le codirecteur de la galerie, a précisé que l'incident s'était produit mardi soir. Il a ajouté que Mathieu Lefevre était déjà mort lorsque l'ambulance était arrivée sur les lieux.

Selon M. Charbonneau, plusieurs personnes considéraient le disparu comme l'un des artistes les plus prometteurs de la relève au Canada. Il a confié que tout le monde avait été choqué non seulement de perdre le jeune homme, mais aussi de voir son fantastique potentiel ainsi gâché.

Diplômé de l'Université du Québec à Montréal, Mathieu Lefevre était connu pour injecter une bonne dose de ludisme, de satire et d'humour dans son travail.

Mêlant la peinture, la sculpture et la photographie, il prenait un malin plaisir à déformer le langage, les signes et les symboles associés à l'histoire de l'art.

Parmi ses oeuvres figurent un tableau où l'on peut lire I Don't Get It («Je ne comprends pas») et une toile blanche derrière laquelle est fixé un vélo intitulée My Bike Disguised as Contemporary Art («Mon vélo déguisé en art contemporain»).

Le printemps dernier, Mathieu Lefevre avait représenté le Canada à la Biennale de Prague en République tchèque. Ses oeuvres ont également été présentées à Québec, à Toronto et à New York, où il s'apprêtait à lancer deux expositions.

«C'est très difficile pour un artiste canadien de réussir à New York et, à 30 ans, il avait déjà deux expositions en préparation», a commenté Hugues Charbonneau. «Il était vraiment en train de développer un bon réseau à New York. Il était très ambitieux.»

Le codirecteur de Galerie Division a révélé que les obsèques se dérouleraient mardi dans une petite chapelle de Brooklyn pour des raisons de logistique, mais que des cérémonies auraient aussi lieu à Montréal et à Edmonton, où les parents du défunt résident toujours.