L’animatrice Isabelle Maréchal a annoncé jeudi matin que son contrat avec la station de radio 98,5 FM n’a pas été renouvelé.

Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

« Cogeco a décidé de me remplacer à la barre de cette émission. Ce n’est pas mon choix mais c’est tout à fait leur droit. Et je me dois de respecter cette décision », a déclaré Isabelle Maréchal sur sa page Facebook.

Jointe au téléphone, l’animatrice a expliqué qu’elle n’était pas amère.

La décision n’est pas attribuable au fait que mes patrons n’étaient pas contents de mon travail. Ils n’ont eu que des bons mots pour moi. Il s’agit d’un choix de programmation, ce qui demeure la prérogative des gestionnaires. Mais ce n’est pas plaisant, c’est certain.

Isabelle Maréchal

La station du groupe Cogeco a publié un communiqué en après-midi dans lequel Pierre Martineau, vice-président des stations parlées et directeur général du 98,5, explique : « Isabelle a marqué l’univers du 98,5 et de la radio de Montréal par son engagement et son professionnalisme. Être en ondes et connaître du succès sur la même antenne depuis 2004 relève de l’exploit. Je lui souhaite beaucoup de plaisir et de succès dans ses nouveaux projets. » La station a refusé de commenter davantage sa décision.

Le communiqué précise qu’une nouvelle émission verra le jour à la mi-août 2021. Les détails seront annoncés dans les prochaines semaines.

Au micro depuis 2004

Isabelle Maréchal a été la première animatrice à prendre le micro lors de l’ouverture de la station 98,5 FM, en janvier 2004. « Par respect pour mes auditeurs qui me suivent depuis 17 ans, je tenais à ce que ce soit moi qui annonce la nouvelle. Et je suis reconnaissante que Cogeco m’ait permis de le faire. Je me suis d’ailleurs surprise à être très émue lors de l’annonce. »

Depuis que la nouvelle a été annoncée en ondes, l’animatrice explique être l’objet d’une « vague d’amour incroyable de la part des auditeurs ».

Isabelle Maréchal restera à la barre de l’émission qui porte son nom jusqu’au 18 juin, mais déjà, l’animatrice regarde vers l’avant.

Je suis un agent libre maintenant, pour utiliser une expression chère à la station. Je suis ouverte à toutes les possibilités. Mais c’est certain que j’espère ravoir un micro, comme c’est certain que j’espère refaire de la télé un jour. Une situation comme celle-là rappelle la fragilité des choses, mais je suis confiante…

Isabelle Maréchal

Elle a déjà du pain sur la planche avec sa maison de production iprod media, qui travaille sur de nombreuses séries en création.

Elle ajoute que le non-renouvellement de son contrat est une occasion de faire un bilan de son passage au 98,5. « J’anime une émission qui porte mon nom et mon prénom depuis 13 ans. J’ai toujours été seule à la barre, sans coanimateur ni chroniqueur. Tous les jours, les lignes sont pleines. Les gens ont besoin de parler, maintenant plus que jamais. Mes auditeurs, je les vois, je les sens, je les aime. Ma job, ce n’est pas une job comme une autre. »

Isabelle Maréchal est l’une des rares animatrices féminines de la station de radio, avec Évelyne Audet qui anime l’émission dominicale des Amateurs de sports et Christiane Laberge qui anime Parlons-nous.