Le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbeault versera plus de 425 millions aux organismes culturels dans le besoin. Il bonifie entre autres les programmes existants du secteur des arts et de la culture en injectant près de 200 millions supplémentaires.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Le ministre Steven Guilbeault a détaillé vendredi son plan d’aide de 500 millions destiné à soutenir les secteurs de la culture, du patrimoine et du sport, annoncé le 17 avril dernier.

Jusqu’à 326,8 millions seront administrés directement par Patrimoine canadien, qui versera 198,3 millions aux bénéficiaires du secteur des arts et de la culture par l’entremise de ses programmes existants.

La phase 1 ne vise que les bénéficiaires actuels des programmes de Patrimoine canadien, question de mettre en place les mesures d’aide rapidement. Les organismes qui reçoivent des fonds des programmes suivants seront ainsi admissibles à un financement additionnel pouvant atteindre jusqu’à 25 % du montant total du financement approuvé au cours du dernier cycle de financement.

Il s’agit du Fonds du Canada pour les périodiques, le Fonds du livre du Canada, le Fonds de la musique du Canada (par l’entremise de FACTOR et de Musicaction), le Fonds du Canada pour la formation dans le secteur des arts, le Fonds du Canada pour la présentation des arts, le programme de financement du Harbourfront Centre et le programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine.

La balance du fonds d’urgence de 500 millions sera gérée en partie par le Conseil des arts du Canada (CAC), qui recevra une enveloppe de 55 millions ; par le Fonds des médias du Canada (88,8 millions) et Téléfilm Canada (27 millions), qui auront tous deux pour mission de soutenir le secteur audiovisuel canadien.

Au total, ce sont donc plus de 425 millions qui iront au secteur culturel, une aide proportionnelle à sa contribution au PIB, soit 53,1 milliards (3 %), contre 6,6 milliards du PIB pour les sports.

Ces nouvelles mesures d’urgence devront servir à « maintenir des emplois » et encore à « favoriser la continuité des organismes culturels dont les flux de trésorerie et la viabilité opérationnelle à court terme ont été touchés par la pandémie de COVID-19 » selon les documents rendus publics par le gouvernement.

Les organismes admissibles devront toujours être en activité au moment de faire leur demande, même s’ils ont dû fermer leurs portes au public en raison des mesures de santé publique. Ce programme d’aide s’ajoute aux autres (comme la Prestation canadienne d’urgence, la Subvention salariale d’urgence ou l’aide pour le loyer commercial), mais les organismes ne pourront solliciter plusieurs sources de financement pour couvrir les mêmes dépenses.

Par exemple, un organisme qui reçoit déjà la Subvention salariale pourra se servir du fonds d’urgence, mais pour payer des travailleurs autonomes ou des pigistes.

La phase I comprend également un soutien du Programme de contributions en matière de citoyenneté numérique de l’Initiative de citoyenneté numérique (3,5 millions) – dont l’annonce a été faite le 7 avril dernier – afin de combattre les informations fausses et trompeuses liées à la COVID-19, ainsi que le racisme et la stigmatisation.

La phase 2 permettra de financer des organismes possédant des collections patrimoniales grâce notamment au Programme d’aide aux musées. Une aide de 53 millions.

Elle permettra aussi à des organismes qui ne reçoivent pas actuellement de fonds de Patrimoine canadien, du Conseil des arts du Canada, de Téléfilm ou du Fonds des médias, par exemple des organismes artistiques ou culturels non bénéficiaires, les petits radiodiffuseurs, les producteurs œuvrant dans une troisième langue, les organismes spécialisés dans la musique devant public, les organismes de nouvelles locales, les magazines et les journaux communautaires. Les détails de cette phase deux seront précisés dans les prochaines semaines.

Le secteur du sport recevra quant à lui une enveloppe de 72 millions, notamment pour soutenir les athlètes qui devaient participer aux Jeux olympiques de Tokyo. Lire notre texte dans les Sports.