La Banque Nationale et la Fondation cancer du sein du Québec (FCSQ) ont annoncé le 25 février dernier la poursuite de leur collaboration, ayant cours depuis 15 ans, afin d’aider encore plus de personnes touchées de près ou de loin par la maladie.

La Presse

La carte de crédit Allure Mastercard est au coeur du partenariat entre la Banque Nationale et la FCSQ. Pour chaque tranche de 10$ d’achats effectués avec la carte, la Banque Nationale versera 10¢ à la Fondation jusqu’à un montant de 750 000$ par an. Au total, 3 millions$ pourraient être versés au cours des prochaines années.

Pour rendre hommage aux femmes qui ont été atteintes ainsi qu’à leurs proches, la Banque Nationale lance la campagne numérique « Tatouée sur le coeur ». Trois femmes y racontent comment le tatouage a permis de tourner la page de la maladie.

« À la Banque Nationale, notre raison d’être est d’avoir un impact positif dans la vie des gens et dans nos communautés. Il est donc naturel pour nous d’appuyer la Fondation, qui fait un travail incroyable auprès des personnes atteintes et de leurs proches. Nous sommes très fiers de lutter à leurs côtés contre la maladie depuis maintenant 15 ans », a affirmé Lucie Blanchet, première vice-présidente à la direction, Particuliers et Expérience client.

« Nous sommes reconnaissants envers la Banque Nationale pour sa contribution soutenue. Le cancer du sein est une maladie complexe et implique des options thérapeutiques qui varient d’une patiente à l’autre. Cela nécessite des investissements importants pour la recherche et pour maintenir le soutien auprès des personnes touchées. Le soutien de partenaires comme la Banque Nationale est essentiel à la poursuite de notre mission », a déclaré Jida El Hajjar, vice-présidente, Investissements et promotion de la santé à la FCSQ.

Voici quelques exemples de programmes de la FCSQ qui ont été soutenues par la Banque Nationale au cours des dernières années. Le projet Perspective de Jacques Simard a pour objectif d’améliorer l’évaluation du risque de développer le cancer du sein afin d’adapter l’accès au dépistage ainsi qu’à la détection précoce. Le projet de recherche de Jean-François Boileau a permis à des milliers de femmes d’éviter les effets secondaires de la chirurgie en administrant la chimiothérapie avant celle-ci. La Biobanque du cancer du sein regroupe des échantillons de tissus tumoraux et sanguins provenant de patientes touchées par le cancerdu sein, qui sont recueillis et entreposés afin de mieux déchiffrer la maladie et de permettre le transfert des connaissances acquises. Depuis 2008, 4200 demandes d’aide financière ont été approuvées et un montant total de 2 381 359$ a été accordé pour les personnes touchées par le cancer du sein. La Virée rose est un événement de financement qui encourage les participants à bouger tout l’été pour la cause. Le Concert de reconnaissance est une soirée-bénéfice musicale qui souligne les efforts remarquables de quatre lauréats qui s’engagent dans la lutte contre le cancer du sein.

La Fondation cancer du sein du Québec (FCSQ) est le seul organisme philanthropique qui s’assure que les retombées de ses investissements en recherche dans la lutte au cancer du sein sont investies ici, au Québec. Depuis plus de 25 ans, elle a récolté plus de 50 millions$ qui ont été distribués au profit d’une recherche de pointe et pour défendre les intérêts des personnes atteintes du cancer du sein et leurs proches. Les fonds amassés par la FCSQ sont également investis en soutien à l’innovation, la sensibilisation et l’éducation.