La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a dévoilé le 16 décembre dernier les résultats d’Interconnexion – son programme destiné à favoriser l’intégration de la main-d’œuvre immigrante qualifiée au marché du travail – au terme d’une année marquée par les enjeux de pénurie de main-d’œuvre et d’intégration des immigrants.

La Presse

« La forte croissance économique du Québec et de sa métropole s’est maintenue en 2019. Nos entreprises ont continué d’investir et d’embaucher, le taux de chômage a atteint des niveaux planchers records et la rémunération moyenne s’est accrue plus rapidement au Québec que dans le reste du Canada. Toutefois, cette situation a accentué la pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs. Nos sondages révèlent que le manque de travailleurs est devenu la principale préoccupation des entreprises et qu’il constitue maintenant un frein aux investissements. C’est dans ce contexte que le programme Interconnexion de la Chambre prend toute son importance stratégique », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.


« Le programme Interconnexion, créé par la Chambre avec l’aide du gouvernement du Québec, poursuit deux objectifs : contribuer à réduire l’écart entre le taux de chômage des immigrants et celui des natifs du Québec et diminuer le nombre de cas d’immigrants surqualifiés pour les emplois qu’ils occupent. Or, nous sommes heureux de constater que depuis cinq ans, le taux de chômage des nouveaux arrivants diminue de manière importante et se rapproche de celui des gens nés ici. Nous sommes passés d’un écart de 4,2 points de pourcentage en 2008 à 2,2 points de pourcentage en 2018. Pour ce qui est d’Interconnexion, le taux de placement en emploi est de 65 % après six mois, ce qui ne laisse planer aucun doute sur l’efficacité du programme », a poursuivi M. Leblanc.


« Les besoins grandissants des entreprises pour de la main-d’œuvre qualifiée suscitent un vif intérêt pour Interconnexion. Au cours de la dernière année, 400 organisations de la région métropolitaine y ont participé. Nous avons organisé 180 stages en organisation, 500 rencontres de mentorat express et 1 500 entrevues éclair. Au total, 1 100 immigrants qualifiés ont ainsi été accompagnés vers une première expérience de travail québécoise dans leur domaine d’expertise en 2019. Ces résultats sont significatifs », a indiqué Michel Leblanc.


« Interconnexion diminue le gaspillage de talent en aidant les immigrants à enfin obtenir un premier emploi dans leur domaine de qualification. Chaque cas de succès renforce nos entreprises et notre économie, en plus de redonner un sentiment de fierté à tous ces immigrants qui se voient enfin reconnus à la hauteur de leur expertise. Grâce à notre programme, combiné aux avancées majeures réalisées en 2019, notamment le lancement de la plateforme de déclaration d’intérêt Arrima et la création du Portail employeurs, nous sommes convaincus que le Québec est bien outillé pour attirer les immigrants qualifiés dont nous avons besoin et pour bien intégrer ceux qui sont déjà ici », a conclu M. Leblanc.


Forte d’un réseau de plus de 7500 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.