Lancée en 2017, la première campagne majeure de financement de la Fondation du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec connait des résultats remarquables, et ce, dans le but d’encourager davantage la réussite et le rayonnement des talents exceptionnels du Conservatoire.

La Presse

L’objectif de la campagne, fixé à quatre millions$ sur cinq ans, a été dépassé. Les donateurs et partenaires ont permis d’amasser 4,5 millions de dollars, a-t-on appris le 21 octobre dernier.

« Grâce à la confiance et à l’appui généreux de tous nos partenaires, nous assurerons l’enrichissement du parcours pédagogique et professionnel de centaines de jeunes talents d’ici. Miser sur l’avenir de ces jeunes permettra de développer de grandes carrières au Québec comme à l’international! On pense, entre autres, à Yannick Nézet-Séguin, Coeur de Pirate, Robert Lepage et Monia Chokri, tous des diplômés du

Conservatoire qui rayonnent sur le plan professionnel. Nous sommes fiers et reconnaissants de la confiance démontrée par nos donateurs et partenaires et poursuivons nos efforts de développement afin de révéler le plein potentiel de ces artistes», déclare Étienne Lalonde, directeur général de la Fondation du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec.

L’appui financier de grands donateurs tels que le Mouvement Desjardins, la Fondation Sandra et Alain Bouchard, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Québecor, Eldorado Gold Lamaque, RBC Banque Royale, Power Corporation du Canada, la Fondation Azrieli, Bell, Cogeco et les villes de Trois-Rivières, Rimouski et Québec, entre autres, joue un rôle essentiel dans la poursuite de la mission de la Fondation du Conservatoire qui souhaite maintenir ses efforts de financement pour les prochains mois. Chaque don permet de soutenir davantage l’excellence des élèves par l’octroi de bourses, en plus d’offrir un soutien accru à des projets pédagogiques novateurs et stimulants du Conservatoire et développer les actions des établissements auprès du grand public.

Fortement appuyée par Nathalie Larue, première vice-présidente Stratégie, Marketing Mouvement et Services aux particuliers de Desjardins, et Michèle Boisvert, (anciennement) première vice-présidente, Rayonnement des affaires de la Caisse de dépôt et placement du Québec et actuelle Déléguée générale du Québec à Paris, la Fondation du Conservatoire a le privilège de pouvoir compter sur un quatuor d'honneur qui encourage concrètement et durablement le Conservatoire dans ses efforts à former la relève artistique en musique et en art dramatique au Québec. À sa barre, on retrouve Monique F. Leroux, Présidente du conseil d'administration d'Investissement Québec, Sandra Chartrand, Présidente de la Fondation Sandra et Alain Bouchard, Marie-Thérèse Fortin, comédienne et metteure en scène, et Marc Hervieux, ténor. Soulignons également le leadership et l’implication essentielle de Lucie Leclerc, présidente directrice générale de BIP Recherche et présidente sortante du conseil d’administration de la Fondation du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, à la tête du cabinet de campagne.

La Fondation du Conservatoire a pour mission de soutenir l'excellence des élèves et de favoriser l'insertion professionnelle des diplômés issus du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec. Depuis 1983, la Fondation apporte un soutien financier aux élèves qui étudient en musique et en art dramatique et contribue par de nombreux projets à l'avancement et à l'excellence de l'éducation en musique et en art dramatique au Québec.

Le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec est une institution de formation supérieure en arts de la scène fondée par Wilfrid Pelletier en

1942. Fort d'un personnel enseignant de haut calibre, le Conservatoire dépiste, soutient et propulse les jeunes talents d'ici comme en témoigne le rayonnement de ses diplômés. Il est formé de neuf écoles spécialisées en musique et en art dramatique établies dans sept villes : Gatineau, Montréal, Québec, Rimouski, Saguenay, Trois-Rivières et Val-d'Or. Les établissements qui le composent sont situés au coeur de la vie éducative, culturelle et économique des régions où ils sont implantés.