Lors d'une cérémonie animée par Monique Giroux qui a eu lieu le 23 mai au siège de la Banque Nationale, la Fondation Émergence a décerné le prix Laurent‑McCutcheon 2019 à Christiane Taubira, ancienne ministre de la Justice française, qui a défendu la loi permettant l'accès au mariage et à l'adoption pour les couples de même sexe.

LA PRESSE

« Malgré la forte polémique suscitée par un mouvement d'opposition virulent, Mme Taubira a su défendre son projet de loi avec ferveur et conviction », explique Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence. « Mme Taubira représente un modèle inspirant pour la poursuite des efforts des communautés LGBT du monde entier, notamment pour les communautés francophones, vers l'égalité juridique et la pleine acceptation sociale de la diversité sexuelle et de genre. »

Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence, accompagné de Sonia LeBel, ministre de la Justice, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie et la transphobie, ont remis ensemble le prix à Mme Taubira.

Depuis 2003, le prix Laurent-McCutcheon est décerné annuellement à une personnalité publique qui s'est illustrée de façon manifeste dans la lutte contre l'homophobie et la transphobie au cours de sa carrière. Mme Taubira rejoint ainsi les seize lauréat.e.s précédent.e.s, parmi lesquel.le.s figurent l'ancienne ministre de la Justice du Québec, Mme Stéphanie Vallée (2018), le très honorable Justin Trudeau (2016) ou encore Xavier Dolan (2011).

« C'est un honneur de reconnaître le travail exemplaire de personnalités et de groupes engagés dans la lutte contre l'homophobie et la transphobie. C'est toute la communauté qui bénéficie de l'impact positif de leurs actions qui seront soulignées lors de la remise de prix de la Fondation Émergence. De plus, année après année, la Banque Nationale est fière de soutenir la communauté LGBTQ+ en étant partenaire de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie et de ses campagnes annuelles de sensibilisation », a déclaré Lucie Blanchet, première vice-présidente à la direction, Particuliers et Marketing à la Banque Nationale.

Le prix Allié.e.s, remis les années précédentes, prend cette année le nom de prix Janette-Bertrand, en l'honneur de cette alliée inconditionnelle de la communauté. Mme Bertrand a contribué de façon notoire à l'acceptation des personnes LGBT. Elle est un exemple pour les générations futures. Ce prix sera remis à une personne ou à un organisme non LGBT qui contribue de manière importante à la lutte contre l'homophobie et la transphobie.

Un nouveau trophée a été remis à chaque lauréate. Conçu et réalisé par l'artiste et designer industriel Claude Mauffette, ce trophée représente la diversité et la fluidité des corps, des identités et expressions de genre des communautés LGBTQ+.

Au cours de la même soirée, le prix Janette-Bertrand et le prix Coup de coeur ont été décernés par Patrick Desmarais accompagné de Janette Bertrand et Marguerite Blais. Le Prix Janette-Bertrand 2019 a été remis par Janette Bertrand au Barreau du Québec, pour avoir été en 2015 le premier ordre professionnel à créer un comité LGBT. Ce comité a pour but de sensibiliser le Barreau aux enjeux LGBT, d'identifier les problématiques, de recommander des solutions et de conseiller le Barreau sur les enjeux législatifs de discriminations basées sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. Le Prix Coup de coeur 2019 remis par Marguerite Blais à Marianne Farley, pour la réalisation du court-métrage « Marguerite », nominé aux Oscars, qui a su mettre en lumière un sujet encore rarement abordé : l'amour lesbien chez les aînées.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, a profité de l'occasion pour signer la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées LGBT au nom de la Coalition avenir Québec. Cette charte énonce onze principes visant à assurer des milieux aînés exempts d'homophobie et de transphobie. La CAQ rejoint ainsi les autres partis politiques québécois qui avaient déjà signé la charte (PLQ, PQ et QS) ainsi que d'autres personnalités et organismes influents, comme la Ville de Montréal qui l'aura signée le jour même.

La Fondation Émergence lutte contre l'homophobie et la transphobie et oeuvre à la défense des droits et à l'inclusion des personnes LGBTQ+ dans la société, au moyen de différents programmes, dont Pour que vieillir soit gai, qui vise à sensibiliser aux enjeux LGBTQ+ les intervenants qui travaillent avec des aînés.

Créée en 2000, la Fondation Émergence a également initié en 2003 la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, qu'elle continue d'organiser chaque année, avec notamment la création d'une campagne de sensibilisation.

La Fondation Émergence a lancé le 1er mai 2019 la nouvelle campagne de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, intitulée La violence en ligne a des conséquences bien réelles. Cette nouvelle campagne dénonce la cyberhomophobie et la cybertransphobie à l'aide d'affiches et de dépliants disponibles gratuitement à commander et à télécharger sur homophobie.org.