Source ID:; App Source:

4000$ pour les légumes bios

David Suzuki... (Justine Ledoux / Fondation David Suzuki.)

Agrandir

David Suzuki

Justine Ledoux / Fondation David Suzuki.

La Presse

Sur des terres agricoles mises à disposition par la Ville de Montréal à l'extrémité ouest de l'Île, et entouré de jeunes agriculteurs, gens sensibles à l'agriculture durable, étudiants et élus, le scientifique et environnementaliste David Suzuki a remis le 18 septembre dernier un prix de 4000$ au Regroupement Partage, pour son programme Cultiver l'Espoir.

Ce prix souligne le travail inspirant qui lui permet de distribuer des légumes biologiques à plus de 60 000 familles montréalaises, tout en visant l'autofinancement par la vente des légumes en épicerie.

L'événement incluait une visite guidée avec des activités éducatives sur les champs agricoles à laquelle ont participé entre autres des gens sensibles à une agriculture et un avenir durable, des étudiants du collège John Abbott ainsi que certains élus de la Ville de Montréal.

Le Prix Action David Suzuki, qui dès l'année prochaine sera rebaptisé Prix Demain le Québec, est un concours annuel et panquébécois présenté depuis 2015 par le Mouvement Desjardins et la Fondation David Suzuki, mettant en valeur les projets citoyens ayant un impact positif sur la santé de l'environnement et de leur communauté.

C'est également en 2015 que les premières récoltes de Cultiver l'Espoir du Regroupement Partage ont eu lieu afin de donner des légumes frais durant les périodes creuses de l'hiver aux familles qui en ont le plus besoin, tout en protégeant les dernières terres agricoles qui existent encore sur l'île de Montréal. Grâce au partenariat avec l'entreprise agricole en réinsertion sociale D-3 Pierres, des emplois qui permettent à des jeunes en difficulté de réintégrer le monde du travail sont créés. Les 120 tonnes de produits biologiques qui en résultent améliorent la qualité de l'alimentation de la population montréalaise en général, et des familles des milieux défavorisés en particulier. Et le projet ne cesse de prendre de l'ampleur : on prévoit une récolte de 575 tonnes d'ici 2023.

« Je vois ici la solidarité en action, non seulement entre les gens, mais aussi envers la terre, a déclaré David Suzuki. Des jeunes qui aident des familles à mieux manger, et des entrepreneurs sociaux qui permettent aux jeunes de retrouver le monde du travail, le tout dans le respect de la nature. Voilà un antidote infaillible contre le cynisme, une invitation à penser le monde autrement et à agir en conséquence ! »

En décembre dernier, Cultiver l'Espoir s'est illustré parmi les dix projets écologiques qui ont été retenus sur plus de 160 candidatures reçues de partout au Québec. Les dix finalistes ont été soumis au vote du grand public entre le 24 novembre et le 4 décembre. Au total, près de 17 000 citoyens ont voté pour leur projet préféré.

« La vie associative trouve tout son sens dans des projets foncièrement citoyens et solidaires comme Cultiver l'Espoir du Regroupement Partage. On y voit briller les valeurs phares du milieu coopératif et toute la richesse des multiples retombées qui découlent de l'engagement citoyen. C'est notamment pour encourager des projets aussi durables et originaux sur les plans économiques, sociaux et environnementaux que nous appuyons le Prix Action et les activités de la Fondation David Suzuki », a affirmé Pauline D'Amboise, secrétaire générale et vice-présidente gouvernance et responsabilité sociale du Mouvement des caisses Desjardins.

Pour sa part, Sylvie Rochette, directrice générale et cofondatrice du Regroupement Partage, l'initiateur de Cultiver l'Espoir, a déclaré « Nous sommes très fiers et heureux que Cultiver l'Espoir ait retenu l'attention du jury du Prix Action David Suzuki, car cet honneur nous permettra nous l'espérons, d'inspirer d'autres organismes ou municipalités à favoriser de tels projets, afin qu'ils puissent se décupler partout au Québec, et ainsi valoriser nos terres inexploitées pour nourrir les gens d'ici, dans une perspective d'économie sociale et circulaire ».

« Bravo au Regroupement Partage. Voilà une reconnaissance amplement méritée pour le déploiement d'une initiative exemplaire en agriculture urbaine et qui permet à des familles vulnérables d'avoir accès à des légumes frais cultivés à proximité. Son programme, réalisé avec l'appui d'un réseau de partenaires, fait écho à des valeurs de solidarité et d'inclusion sociale. Il contribue de plus à l'amélioration de la qualité de vie des familles montréalaises », déclare Rosannie Filato, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable du développement social et communautaire, de l'itinérance, de la jeunesse, de la condition féminine et des sports et loisirs.

Cultiver l'Espoir sera à terme le plus important projet d'agriculture urbaine et biologique au Canada. Il s'agit d'un projet multiacteurs et multisecteurs d'économie sociale et circulaire, dans lequel des terres inexploitées dans l'ouest de l'île sont revalorisées par des jeunes en réinsertion sociale, avec un extrant qui bénéficie à plus de 60 000 familles défavorisées et à tous les Québécois qui peuvent acheter des carottes biologiques. Ce modèle présente l'avantage de pouvoir être reproduit ailleurs au Québec et au Canada, avec l'appui de banques alimentaires partenaires et de distributeurs.

 

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer