Lors de la remise des Prix littéraires Thérèse-Denoncourt le 13 octobre dernier, la Société d'étude et de conférences/Mauricie et Centre-du-Québec a dévoilé l'identité des quatre lauréats de l'édition 2016.

Publié le 14 oct. 2016
LA PRESSE

En présence d'une centaine de convives et d'invités réunis au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, cette soirée a été mise en musique par des musiciennes du Conservatoire de musique de Trois-Rivières.

Frédéric Laflamme s'est mérité le premier prix (1000$) pour sa nouvelle Pseudonyme. Diplômé en droit de l'Université de Montréal, Frédéric Laflamme a complété une maîtrise en journalisme à l'École supérieure de journalisme de Lille, en France. De 2006 à 2016, il occupe le siège d'animateur à la radio de Radio-Canada, d'abord à Rouyn-Noranda, puis à Montréal et à Trois-Rivières, ville où il travaille désormais comme avocat au sein de l'étude Lavery, de Billy. En 2016, il remporte le Prix Clément-Marchand de la Société des écrivains de la Mauricie. Deux de ses nouvelles littéraires lui ont valu des distinctions honorifiques de la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

Madeleine Sauriol s'est méritée le deuxième prix (500$) pour sa suite poétique Langueur et autres états d'âme. Passionnée de chant et d'écriture, Madeleine Sauriol habite Bécancour depuis 1992. En 1999, elle décroche un deuxième prix au Salon du livre de Trois-Rivières. L'année suivante, on lui accorde une mention au prix Clément-Marchand de la Société des écrivains de la Maurice. En 2012, sa poésie est finaliste au Prix de la poésie pour les aînés, prix qu'elle remporte en deuxième place en 2015.

François Martin s'est mérité le troisième prix (250$ en chèque-cadeau à la Librairie Poirier) pour sa nouvelle La valse des cendres. Détenteur d'une maîtrise en lettres à l'Université du Québec à Trois-Rivières, François Martin est tour à tour archiviste, libraire et critique littéraire. En 2010, il est récipiendaire du Prix Clément-Marchand de la Société des écrivains de la Mauricie et lauréat du premier prix Thérèse- Denoncourt en 2015. Depuis quelques années, il publie diverses nouvelles littéraires dans des revues québécoises, dont Moebius. François Martin est l'un des six auteurs du collectif Les Murmurantes, publié en octobre 2016 aux Éditions Les Six Brumes.

André Hamel s'est mérité le prix Coup de coeur du jury (150$ en chèque-cadeau à la Librairie Poirier) pour sa nouvelle Le goût des oursins. Né à Grand-Mère, André Hamel a d'abord étudié la sociologie à l'Université de Montréal pour ensuite l'enseigner au Collège de Shawinigan. Un jour, il s'est retiré dans ses terres pour y cultiver l'écriture. Le goût des oursins est un extrait de roman à paraître, probablement à l'automne 2017.

Sous la présidence d'honneur de la femme de lettres Patricia Powers, la remise des Prix littéraires Thérèse-Denoncourt 2016 a été agrémentée par la présence de nombreuses personnalités culturelles et politiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Notons, entre autres, la présence de Stella Montreuil, présidente de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières, Robert Aubin, député fédéral de Trois-Rivières, Jocelyn Régis, attaché politique du député de Saint-Maurice, André Poirier, de la Librairie Poirier, Joanne Lefebvre, conseillère municipale et représentante du maire de Trois-Rivières, ainsi que Richard Gaudreault, attaché politique de François-Philippe Champagne, député de Saint-Maurice-Champlain. Était également présente Monique Jacob, présidente de la Société d'étude et de conférences.

En 2016, une cinquantaine de textes ont été soumis, sous la plume d'auteurs provenant des quatre coins de la Mauricie et du Centre-du-Québec, de La Tuque à Drummondville, en passant par Trois-Rivières, Shawinigan, Nicolet et Bécancour.

Depuis 1967, la Société d'étude et de conférences/Mauricie et Centre-du-Québec travaille à la promotion de la culture et des belles-lettres en région. Conférences thématiques, concerts classiques en partenariat avec l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières et publications littéraires sont au menu de cette organisation qui célébrera 50 ans d'existence en 2017.

Avec quatre prix, totalisant 1900$ de bourses octroyées annuellement, les Prix littéraires Thérèse-Denoncourt sont parmi les plus prestigieuses distinctions littéraires honorifiques offertes non seulement en Mauricie et au Centre-du-Québec, mais également au Québec. Ils s'adressent à tout auteur amateur ou écrivain professionnel âgé de 16 et plus.