Le 15 juillet dernier, Conservation de la nature Canada (CNC) a annoncé la conservation de nouveaux milieux naturels dans la région du Pontiac, en Outaouais, une des plus riches au Québec en termes de biodiversité.

Publié le 20 juill. 2016
LA PRESSE

Ces 50 hectares supplémentaires d'habitats exceptionnels permettront de consolider le réseau régional d'aires protégées, en plus de renforcer la protection des habitats d'une quinzaine d'espèces en péril. La population est également invitée à découvrir son nouvel outil interactif de signalement des tortues en Outaouais, le projet Carapace, permettant de localiser des sites nécessitant des actions de conservation.

« La protection de ces 50 hectares d'habitats foisonnants favorise le maintien des populations d'une douzaine d'espèces de plantes vasculaires en situation précaire, notamment le Cypripède tête-de-bélier et le Cypripède royal, et de quatre espèces de tortues. », affirme Caroline Gagné, chargée de projets à Conservation de la nature Canada au Québec.

Depuis 2002, CNC travaille à la protection de neuf secteurs prioritaires dans la vallée de l'Outaouais. L'acquisition des 50 nouveaux hectares de milieux naturels par CNC permet ainsi de consolider le réseau régional d'aires protégées dans trois de ces secteurs.

Les 34 ha de milieux à haute valeur écologique dans le secteur du Grand Marais de Bristol s'ajoutent aux 1000 ha déjà protégés. Ceci contribue au maintien des habitats des 67 espèces en péril déjà recensées dans ce secteur, notamment la tortue mouchetée, menacée au Canada.

Les 2 ha de marécage riverain arborescent à l'embouchure du bassin versant du ruisseau de Breckenridge s'ajoutent aux 296 hectares d'habitats riches déjà protégés. Le secteur abrite entre autres une importante population de rainette faux-grillon de l'Ouest, une grenouille menacée au Canada.

Les 14 ha d'écosystèmes exceptionnels en bordure de la rivière des Outaouais, au sud-est de l'Isle-aux-Allumettes. Ceci constitue la première acquisition de CNC sur ce territoire regorgeant de riches habitats, incluant l'alvar des Allumettes. Les rives abritent une population importante de tortues géographiques, une espèce en péril.

« Par l'intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles du Programme des dons écologiques, le Gouvernement du Canada est fier d'appuyer l'agrandissement de cette aire protégée au profit de la faune de l'ouest du Québec », a dit Catherine McKenna, ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique.

« La région du Pontiac au Québec est depuis longtemps reconnue pour sa beauté naturelle et sa riche biodiversité. Cet investissement témoigne de l'appui de notre gouvernement à la protection des nombreuses espèces en péril dans la région, afin qu'elles puissent s'épanouir », a dit William Amos, député de Pontiac.

            Était également présente Catherine Zinger, vice-présidente de CNC au Québec.

CNC, aidé de ses partenaires, lance une plate-forme interactive de signalement des tortues sur le territoire de l'Outaouais. Simple d'utilisation, cet outil s'adresse à la population et vise à recueillir des informations sur le déplacement des tortues à travers la région, incluant l'identification de zones de collisions avec des voitures. Les informations récoltées permettront ensuite à CNC et ses alliés de poser des actions de conservation appropriées pour assurer la survie de ces espèces et la protection de leurs habitats.

Conservation de la nature Canada tient à remercier les partenaires suivants sans qui la protection des 50 hectares n'aurait pas été possible : le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, la Fondation de la faune du Québec et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), le U.S. Fish and Wildlife Service ainsi que monsieur Luc Cayer pour le don de la propriété de Breckenridge par l'intermédiaire du programme de Dons écologiques. CNC tient également à remercier les partenaires financiers ayant contribué à la mise sur pied de la plateforme carapace: le MFFP et l'Équipe de rétablissement des tortues du Québec.

Une portion des propriétés a été offerte à CNC sous forme de don de terre, par l'intermédiaire du programme fédéral des dons écologiques. Ce dernier offre des avantages fiscaux intéressants pour les dons de terres dotées d'une grande valeur écologique.

L'Outaouais est reconnu comme étant un des plus importants points chauds de biodiversité au Québec. Cette richesse s'explique en partie par la présence d'écosystèmes remarquables et uniques, tels que des alvars (mondialement rares), des forêts anciennes ou refuges, des dunes et des landes sablonneuses ou encore de vastes milieux humides interconnectés.

Le Québec compte huit espèces de tortues d'eau douce. Or, la majorité d'entre elles sont en situation précaire en raison de la destruction de leurs habitats et du dérangement par les activités humaines. C'est d'ailleurs en Outaouais que se trouve la plus grande concentration de tortues d'eau douce de la province, la région abritant six des huit espèces.

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec en matière de protection des milieux naturels en terres privées ainsi que des espèces qu'ils abritent. Depuis 1962, l'organisme sans but lucratif et ses partenaires ont protégé plus de 1,1 million d'hectares à haute valeur écologique au pays, dont 40 000 au Québec.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique, dirigé et géré par CNC. Jusqu'à présent, 345 millions de dollars ont été investis dans le PCZN par le Gouvernement du Canada pour assurer la conservation de notre patrimoine naturel. Ajoutés à ce montant, plus de 500 millions de dollars en fonds de contrepartie ont été recueillis par CNC et ses partenaires pour être investis au Programme.