Source ID:; App Source:

Quatre millions pour la déficience intellectuelle

Alain Bouchard et Sandra Chartrand....

Agrandir

Alain Bouchard et Sandra Chartrand.

La Presse

Les chercheurs de l'Institut neurologique de Montréal de l'Université McGill pourront explorer plus en profondeur les rouages génétiques et moléculaires de la déficience intellectuelle grâce à un don de quatre millions de dollars de la Fondation Sandra et Alain Bouchard, annoncé le 20 juin dernier. L'un des plus considérables à ce jour pour la recherche dans ce domaine, le don permettra de créer le Centre de recherche sur la déficience intellectuelle Sandra et Alain Bouchard.

« Au nom de l'Université McGill, je tiens à remercier la Fondation Sandra et Alain Bouchard pour son soutien. Grâce à son immense générosité, nos chercheurs d'exception seront mieux outillés pour sonder les mystères du cerveau et oeuvrer ainsi au mieux-être des personnes aux prises avec une déficience intellectuelle, non seulement chez nous, mais partout dans le monde », souligne Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l'Université McGill.

Ce don de la Fondation Sandra et Alain Bouchard permettra aux chercheurs de l'Institut de recueillir, en collaboration avec leurs collègues du CHU Sainte-Justine, des données cliniques, démographiques, génétiques (ADN) et cellulaires ainsi que des clichés d'imagerie cérébrale et des échantillons provenant de patients atteints de déficience intellectuelle. Ils disposeront ainsi du plus vaste corpus jamais constitué pour étudier les mécanismes cérébraux complexes en jeu dans la déficience intellectuelle et concevoir des outils pour la mise à l'essai de traitements prometteurs. Ces données, échantillons et outils seront versés dans la Biobanque de l'Institut et mis à la disposition des scientifiques du monde entier dans une optique de science ouverte, expérience audacieuse à laquelle se livre l'Institut.

« Nous sommes à la veille d'une révolution dans la compréhension de la déficience intellectuelle », déclare le Dr Edward Fon, directeur scientifique de l'Institut. « Grâce à ce don incroyablement généreux, nous pourrons travailler avec nos partenaires de Sainte-Justine pour déterminer avec une précision inégalée ce qui se produit dans le cerveau du patient, poser des diagnostics plus ciblés, concevoir des médicaments capables d'atténuer ou d'éliminer les manifestations les plus problématiques et mettre au point des interventions cliniques efficaces pour les patients de tout âge. »

Ayant eux-mêmes un fils atteint de paralysie cérébrale et d'une légère déficience intellectuelle, Alain Bouchard, fondateur de Couche‑Tard, et sa femme Sandra Chartrand, présidente de la Fondation, ont à coeur de soutenir la recherche dans ce domaine. « Nous nous réjouissons de cette collaboration entre McGill et Sainte-Justine, et de la portée mondiale que pourraient avoir les travaux de l'Institut neurologique de Montréal », confie Sandra Chartrand. « Nous espérons que notre don aura pour effet d'améliorer à long terme la vie des personnes aux prises avec une déficience intellectuelle et aidera les chercheurs à réaliser des avancées réelles dont nous serons témoins de notre vivant. »




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer