500 000$ pour le cancer

De gauche à droite : Tony Loffreda, André...

Agrandir

De gauche à droite : Tony Loffreda, André Boulanger, Maral Tersakian, Alain Trudel, et Marc Hervieux. Photo: Antoine Nguyen.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Le vendredi 28 février dernier à la Maison Symphonique de Montréal avait lieu le 7e Concert contre le Cancer de l'Institut du cancer de Montréal. Le ténor Marc Hervieux, accompagné par l'Orchestre Métropolitain sous la direction du chef Alain Trudel, proposaient un programme comprenant de célèbres ouvertures du compositeur Gioachino Rossini, ainsi qu'un florilège des plus belles chansons françaises.

Depuis sa création en 2007, le Concert contre le Cancer a permis d'amasser un montant net de 4 500 000 $ afin de financer le programme Rapatriement de cerveaux initié par l'Institut du cancer de Montréal, à l'occasion de son 60e anniversaire.

« Les bénéfices nets de plus de 500 000 $ recueillis lors de ce concert s'ajouteront aux montants amassés lors les concerts précédents et vont directement au soutien des travaux de recherché médicale menés par une trentaine de chercheurs en oncologie, faisant partie à la fois de l'Institut du cancer de Montréal et de l'axe cancer du Centre de recherche du CHUM », explique Tony Loffreda, vice-président régional, services financiers commerciaux pour l'ouest du Québec, RBC Banque Royale, qui était président du Cabinet de campagne 2014.

« Ce programme, maintes fois applaudi, a permis le retour à Montréal de six jeunes chercheurs de haut niveau qui participent pleinement à l'essor de la recherche sur le cancer », précise André Boulanger, président d'Hydro-Québec TransÉnergie et président de l'Institut du cancer de Montréal.

En effet, en 2013, un sixième chercheur est venu bonifier l'équipe en place et consolider les travaux de recherche faits en immunothérapie du cancer, un volet de recherche novateur dans le domaine : le Dr Simon Turcotte, un médecin spécialiste en immunothérapie.

Le Dr Simon Turcotte a été admis membre du Collège royal des chirurgiens du Canada en 2009 après avoir complété sa formation médicale et chirurgicale à l'Université de Montréal. Constatant les limites des traitements standards en oncologie, il s'est intéressé à la reconnaissance du cancer par le système immunitaire. Aujourd'hui, il travaille à mettre sur pied un programme clinique d'immunothérapie du cancer au CHUM en collaboration étroite avec le Centre d'excellence en thérapie cellulaire de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

« Je tiens à saluer les efforts de nos chercheurs et remercier chaleureusement tous les partenaires, commanditaires et bénévoles, les membres du Cabinet de campagne 2014 et les membres de notre conseil d'administration pour leur support renouvelé et continu », souligne. Maral Tersakian, directrice générale de l'Institut du cancer de Montréal.

Le programme Rapatriement de cerveaux, visant à contrer l'exode des cerveaux alors perçu comme une menace à l'épanouissement de la communauté scientifique montréalaise, est né en 2007. Jusqu'à maintenant, ce programme, instauré par l'Institut du cancer de Montréal, a permis de rapatrier six chercheurs de haut niveau qui poursuivaient leur carrière à l'extérieur du pays. Ceux-ci sont non seulement venus s'installer au sein du CRCHUM à l'Institut du cancer de Montréal, mais ont su maximiser les subventions reçues dans le cadre de ce programme et se sont démarqués lors de concours de subventions à l'échelle provinciale et nationale. Le conseil d'administration de l'Institut du cancer de Montréal se réjouit du succès des chercheurs rapatriés, puisque cela démontre qu'ils méritent la confiance que l'Institut leur a accordée en leur fournissant des fonds de démarrage de 250 000 $ pour les soutenir durant les cinq premières années de leur retour à Montréal.

L'Institut du cancer de Montréal est un organisme sans but lucratif, engagé depuis 65 ans dans la lutte contre le cancer. Le rôle philanthropique de l'Institut est d'appuyer la recherche qui mènera à la victoire sur le cancer. Au fil des ans, l'Institut a orienté davantage sa vocation vers la philanthropie destinée au financement de la recherche et de la formation en oncologie. Depuis sa création, l'Institut a formé plus d'une centaine de chercheurs et a contribué de façon importante à la lutte universelle contre le cancer. L'Institut est affilié au CHUM.

 

 

 

 

 




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer