Source ID:; App Source:

257 000$ pour la dystrophie musculaire

L'Équipe du Défi Gratte-Ciel Scott avec des familles...

Agrandir

L'Équipe du Défi Gratte-Ciel Scott avec des familles atteintes de maladies neuromusculaires.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Plus de 600 pompiers, paramédics, policiers et quelques personnes du grand public ont gravi les 1125 marches de la Tour de la Bourse à Montréal le 31 mai dernier et ont amassé 257 000$ pour la dystrophie musculaire

L'objectif de 225 000$ a été dépassé grâce aux nombreux efforts de collecte de fonds des participants, aux dons recueillis et à l'engagement de nos partenaires tel que La Tour de la Bourse et le commanditaire officiel de cet événement, Scott Safety. Dystrophie musculaire Canada les remercie pour leur générosité et leur engagement.

Cent participants du Défi Gratte-Ciel étaient inscrits au Défi extrême. Des 6h, ces participants ont fait l'ascension des 48 étages de la Tour de la Bourse en habit de combat, branchés à leur appareil respiratoire d'urgence, jusqu'à 11 fois, soit l'équivalent de plus de 500 étages.

Dans le hall d'entrée de la Tour de la Bourse se trouvaient les porte-paroles de l'événement, le capitaine Martin Guilbault et le lieutenant Benoit Leclerc, le porte-parole de la division du Québec de Dystrophie musculaire Canada, Normand Brathwaite, ainsi que le groupe de percussions brésiliennes Maloukaï.

Unique au Québec, le Défi Gratte-Ciel est une performance sportive jumelée à une collecte de fonds effectuée par les participants pour appuyer la mission de Dystrophie musculaire Canada. Cette mission consiste à améliorer la vie des personnes atteintes de maladies neuromusculaires en finançant adéquatement la recherche d'un traitement curatif, en fournissant des services et en assurant un soutien constant.

Une maladie neuromusculaire se caractérise par une atrophie et un affaiblissement progressif des muscles qui contrôlent les mouvements du corps. La force et le tonus musculaire étant altérés à des degrés divers, les personnes atteintes sont affectées dans l'exécution des gestes les plus simples de la vie quotidienne comme se lever, s'habiller, manger. Certaines perdent l'usage de leurs jambes et les plus lourdement affectées doivent avoir recours à un appareil respiratoire afin de pouvoir respirer adéquatement. D'autres voient leur espérance de vie beaucoup diminuée.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer